Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Quelle est la différence entre transgenre et non-binaire ?

Publié par Sabine le 10 Oct 2021 à 10:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis quelques années émergent de nouveaux termes liés à l’identité et au genre. Le genre est la détermination à la naissance d’une identité féminine ou masculine. Tandis que l’identité de genre est le sentiment profond de qui l’on est. Parfois, cette conviction ne correspond pas au sexe biologique, le genre féminin ou masculin.

Ainsi, certaines personnes présentent une non-conformité de genre dans le sens où leur genre diffère de ce que la société attend. Dans cet article, nous allons nous intéresser seulement aux termes de transgenre et de non-binaire et vous montrez quelle est la différence entre transgenre et non-binaire. Car même si transgenre et non-binaire sont deux termes qui sont liés, ils sont différents. Tous les deux sont dans la famille des LGBT+, même si ces identités sociales n’ont rien à voir avec l’orientation sexuelle.

Par contre, une personne transgenre ou non binaire n’est pas une personne cisgenre, dont l’identité de genre correspond à son sexe de naissance.

transgenre

Transgenre

La personne transgenre ne se reconnait pas dans le genre qu’on lui a assigné à la naissance et ne ressent pas forcément le besoin de modifier son autonomie. Un individu né homme qui se sent femme est une femme trans. Et inversement.

Le transgenre et la transition souhaitée

Le trans qui le désire peut entamer une transition. Cela implique de changer son apparence et la manière dont les gens le perçoivent. Ceci pour devenir le genre qu’il ressent être au fond de lui-même. Ce processus prend différents aspects et se différencie entre la transition sociale et la transition médicale.

Certains en font une ou les deux. La transition sociale consiste à changer de prénom, se vêtir en accord avec son identité de genre, par exemple. Quant à elle, la transition médicale est basée sur un protocole en plusieurs étapes, que chacun adapte en fonction de ce qu’il souhaite. Le traitement médical pour débuter comprend des hormones. Ensuite, le transgenre peut recourir à différentes chirurgies, pour une transition partielle ou complète. Toutefois, le coût d’une chirurgie est conséquent. Ainsi tous les transgenres qui désirent une transformation physique ne peuvent pas forcément le faire.

Le transgenre binaire ou non binaire

Une personne transgenre peut être binaire ou non binaire. Au-delà des deux genres classiques que sont l’homme et la femme. L’évolution de la société ouvre de nouvelles combinaisons de genre.

Non-binaire

La personne non-binaire ou « genderqueer » se reconnait dans une identité de genre, en dehors de la binarité homme/femme. Cela n’a rien à voir avec son sexe biologique ou son orientation sexuelle. Elle ne se sent ni homme ni femme, les deux à la fois, ou une combinaison intersexualisée.

Le non binaire et la transition souhaitée

Le non binaire peut souhaiter entamer une transition sociale, administrative ou médicale, voire plusieurs ou toutes. Certains choisissent de changer de prénom. Et même d’aller plus loin, dans cette optique, ils utilisent le pronom personnel neutre « iel ». Celui-ci est la contraction de il et elle, et désigne les individus, sans distinction de genre.

La transition médicale revêt deux formes : l’hormonothérapie ou la chirurgie, parfois les deux sont entreprises. L’hormonothérapie est un traitement hormonal de substitution, à but féminisant ou masculinisant. Elle se déroule en 2 phases dont la durée est variable selon l’état de santé, psychologique et physique, de la personne. En 1er, le traitement fait baisser jusqu’à bloquer la production des hormones sexuelles de l’individu. Ensuite, il substitue les hormones sexuelles du sexe souhaité et favorise ainsi l’apparition des caractères sexuels secondaires. Quant à elle, la chirurgie donne les moyens de changer de sexe. Un homme transforme son sexe en vagin par le biais d’une opération, la vaginoplastie. Et, une intervention, la phalloplastie façonne un phallus à une femme. Ces chirurgies occasionnent un budget plus ou moins conséquent. Celui-ci freine ou parfois empêche le non-binaire de choisir de ressembler le plus possible au sexe tant souhaité.

Le non-binaire transgenre et autres genres

Le terme non binaire englobe tout un possible de genres.

« Iel » ne se sent ni homme ni femme.

« Agenre » définit une personne sans genre. Elle rejette en partie ou en totalité le concept du genre. De plus, elle ressent partiellement ou entièrement une absence de genre.

« Neutrois » caractérise une personne de genre neutre. Elle ne se réfère et ne ressemble pas au genre masculin ou féminin.

La personne « multigender » comprend le bigenre (2 genres), le trigenre (3), le quadrigenre (4), le polygenre (nombreux genres), le pangenre (tous les genres) et le « genderfluid » (genre variable). Ce dernier oscille entre masculin et féminin : un jour homme, un jour femme ou femme et homme dans le même corps au même moment.

Une personne non-binaire est transgenre, puisqu’elle ne s’identifie pas au genre qu’on lui a donné à la naissance et qui est basé sur les organes génitaux.

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.