Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Sécheresse vaginale : quelles sont les causes ?

Publié par Claire JONNIER le 07 Déc 2020 à 17:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Lors d’un rapport sexuel, il n’est pas rare pour les femmes de faire face au phénomène de sécheresse vaginale. Un phénomène qui touche tous les âges et qui peut être induit par certaines causes dont voici quelques exemples.

Publicité

À lire aussi : Les pires erreurs des hommes au lit : des spécialistes du sexe dévoilent les PIRES choses à ne pas faire

Sécheresse vaginale : un point sur l’hygiène de vie !

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Contrairement à la pensée populaire, la sécheresse vaginale n’est pas synonyme de manque d’excitation. Au contraire, cela peut être induit par toute une myriade de causes possibles parmi lesquelles : l’hygiène de vie. En effet, il a été démontré qu’en cas de stress excessif, il est impossible de se relaxer et donc, d’entamer le processus de lubrification. Il en va de même concernant une mauvaise hydratation qui provoque un défaut de sécrétion du mucus.

Publicité

Enfin, il arrive également fréquemment que certaines femmes n’aient pas confiance en elles ou qu’elles se sentent soudain sales et coupables à l’idée de faire l’amour. Et dans ces cas-là, il faudra donc de préférence se tourner vers un spécialiste en la matière afin de pouvoir déterminer les causes de ces pensées négatives. Quant au partenaire, il faudra user d’écoute et de douceur pour tenter de comprendre sa moitié.

secheresse-vaginale-quelles-sont-les-causes

Plus c’est long, plus c’est bon !

Un autre phénomène qui pourrait causer la sécheresse vaginale, c’est la précipitation dans l’acte. En effet, les hommes et les femmes possèdent leur propre rythme et il est connu que ces dames sont légèrement plus longues à la détente. Voilà pourquoi, les préliminaires sont aussi importants de sorte que le cerveau puisse tranquillement faire son œuvre et réorienter le sang vers la vulve.

Publicité

Enfin, rappelons tout de même que les hormones peuvent également jouer un rôle dans les sécrétions. On retrouve notamment ce phénomène lors de la ménopause ou après une chimiothérapie. Et dans ces cas-là, il ne faudra pas hésiter à vous tourner vers votre gynécologue pour vous informer des traitements possibles.

À lire aussi : Infection urinaire (cystite) après un rapport sexuel : comment la soigner ?

Source : TerraFemina 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN