Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Sexo : L’hallucinante interprétation des Français du port du rouge à lèvres !

Publié par Romane TARDY le 02 Juil 2020 à 14:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Porter du rouge à lèvres est souvent associé à l’image de la femme fatale voire même à la sexualité. Ce n’est pas les Français qui vous diront le contraire. En effet, selon un sondage, de nombreux Français ont une interprétation assez hallucinante du port du rouge à lèvres.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Deux acteurs porno nus frappent à sa porte… elle découvre l’impensable !

La suite après cette vidéo

Le port du rouge à lèvres vu par les Français

Selon un sondage IFOP pour Label Slow Cosmétique sur 3018 personnes âgées de plus de 18 ans, dont 1603 femmes, réalisé en juin 2020, en France, les femmes se maquillent de moins en moins. En 2017, 42% des femmes se pomponnaient quotidiennement maintenant elle ne sont plus que 21%. Les moins de 30 ans sont touchés par le phénomène « non make-up » afin d’améliorer la qualité de la peau et aborder un visage naturel dépourvu de produits chimiques. Alors quand on se maquille beaucoup, on ne passe pas inaperçu et cela fait l’objet de nombreuses interprétations.

La suite après cette publicité

Pour 4 Français sur 10 les femmes très apprêtées sont superficielles. Le rouge à lèvres semble le produit de beauté le plus stéréotypé. En effet, 1 Français sur 10 environ (9% des hommes et 7% des femmes) estime qu’une femme qui porte du rouge à lèvres souhaitent indiquer qu’elle est sexuellement disponible ! Un beau raccourci…

Un effet générationnel

Il existe aussi une pensée contradictoire à un âge plus mûr. En effet, 45% des femmes de plus de 65 ans estime que de ne pas se maquiller représente un laisser-aller. Cela diffère aussi selon le territoire : dans l’agglomération parisienne, 42% des femmes attestent ce laisser-aller du « non make-up » . Cette pensée est notamment liée au travail car deux femmes sur trois estiment le maquillage indispensable au bureau même si les plus jeunes adhèrent beaucoup moins à cette vision.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Guenièvre Suryous, portrait d’une jeune illustratrice engagée qui veut casser les tabous

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.