Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Shopping

Confinement: un nouveau GROS changement dans le supermarchés inquiète beaucoup

Publié par Elisa GERLINGER le 06 Nov 2020 à 16:59
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le gouvernement a décidé de fermer les rayons jugés « non essentiels » dans les supermarchés. Dans certaines villes, la police vient vérifier que tout est bien respecté.

La suite après cette publicité

Suite à la décision du gouvernement, seuls les rayons jugés « essentiels » restent ouverts et accessibles dans les supermarchés. Les autres rayons tels que les livres ou les CD sont soit vides, soit condamnés. Afin que cette nouvelle loi soit respectée, les autorités effectuent des contrôles dans les grandes surfaces. Cela a notamment été le cas du Leclerc de Carcassonne dans l’Aude, ce mercredi 4 novembre.

La suite après cette vidéo

Des contrôles dans les supermarchés

« Les clients ne doivent pas se servir et si les clients se servaient, nos hôtes et hôtesses de caisse doivent faire le contrôle. Sur le rayon droguerie, parfumerie, hygiène, ce sont des produits essentiels selon la liste qui nous a été communiquée », explique Laurent Boissonade, directeur du magasin. Il estime entre 30 et 40% la baisse de son chiffre d’affaires suite à cette nouvelle mesure.

La suite après cette publicité

Une interdiction qui vise a rétablir « l’équité » avec les petits commerçants, obligés de fermer leur porte pendant le confinement. Cette décision a vivement été contesté à la fois par les supermarchés, les clients, mais aussi les artistes qui ne peuvent plus vendre leurs albums ou leurs livres. « ALERTE !!! Dans les grands magasins apparement le virus serait concentré dans les rayons librairies/disquaires … #FoutageDeGueule #CestÇaLaFrance ?! » , s’indignait la chanteuse VITAA sur Twitter. 

https://twitter.com/VITAA/status/1322582149275488256

Une alternative à cette mesure

La suite après cette publicité

Mais certaines enseignes ont trouvé une alternative à ce problème. Auchan de Faches-Thumesnil (Nord) propos à ses clients la possibilité de commander des produits « non essentiels » par internet, mail, téléphone, ou même devant le rayon concerné. Les responsables du supermarché ont installé des comptoirs « retrait et commande » devant leurs rayons fermés. « Le client nous indique le produit qu’il recherche, et s’il est disponible en rayon on lui remet au bout d’une heure à l’espace dédié au retrait des commandes en ligne » , explique Sébastien Leclercq, responsable commercial des rayons non-alimentaires de ce Auchan.

A lire aussi: Des supermarchés sont dans l’illégalité avec cette pratique

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.