Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Carrefour, Lidl, Leclerc… : cette conséquence inattendue du confinement sur les supermarchés

Publié par Justine le 03 Nov 2020 à 18:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En cette période de reconfinement, la grande distribution fait une nouvelle fois partie des commerces essentiels. Mais tout va se passer différemment du premier confinement étant donné la décision du gouvernement de fermer les rayons non-essentiels. Quelles sont les conséquences de ces fermetures sur ces géants ?

Reconfinement, conséquences grande distribution

>>> À lire aussi : Voici la liste des rayons qui ferment ce mardi dans les grandes surfaces !

Un reconfinement difficile pour le commerce

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Cette fois, le reconfinement impacte tout le monde. Que ce soit les petits commerces comme la grande distribution, tous sont touchés par la crise. En effet, les librairies, les magasins d’habillement ou encore de beauté sont les principales victimes du Coronavirus mais cette fois les choses vont changer.

Le gouvernement a ordonné la fermeture des rayons non-essentiels dans la grande distribution pour éviter qu’ils n’écrasent les petits commerces obligés de fermer leurs portes. Ainsi, le rayon culturel, tout comme celui de l’habillement sont interdits d’accès par les clients. Le but est d’être sur un pied d’égalité et ne pas pénaliser les commerces qui essayent de survivre.

>>> À lire aussi : A-t-on le droit de mettre plus d’une heure pour faire ses courses ?

L’impact du reconfinement

Bien que la grande distribution reste accessible au public pendant le reconfinement, la fermeture des rayons non-essentiels aura un impact sur ces entreprises. En effet, la décision du gouvernement « aura un coût direct induit, ne serait-ce que pour isoler les rayons concernés, mais aussi au niveau des frais de personnel pour le staff affecté à la marche de ces rayons », indique Invest Securities. Sans compter la perte de trafic dont ils vont être victimes !

En effet, malgré la mise en place du click and collect, nombre de Français ne vont pas hésiter à commander aux géants d’Internet pour pouvoir lire et se faire plaisir… C’est l’occasion pour les commerces français de se digitaliser afin de survivre à la pandémie. L’analyste dévoile que Carrefour va subir une forte baisse de ses ventes non-alimentaires qui avaient atteint 9,9 %. Par ailleurs, Casino est l’hypermarché le moins concerné par cette mesure étant donné les faibles revenus dégagés par ces rayons.

>>> À lire aussi : Confinement : le pire est très certainement à venir…