Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Cette couverture de magazine créative normalise l’allaitement dans l’espace public

Publié par Alicia Trotin le 19 Sep 2022 à 9:17
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Associer à de l’exhibitionnisme, l’allaitement dans l’espace public n’est pas encore un droit acquis. En effet, l’an dernier une étude a révélé que 17% des mères qui ont choisi d’allaiter leur enfant, ont déjà subi des critiques. Parfois mal à l’aise, elles ne peuvent allaiter dans l’espace public à cause des remarques ou des regards.

Publicité
couverture allaitement en public
Créatrice de Frida, marque collaboratrice de The Uncover

Une collaboration autour de l’allaitement

Pour amener à bien cette idée, c’est une grande collaboration qui a été mise en place avec un ensemble de partenaires. Le projet est né grâce à la réunion de l’association Coordination Française pour l’Allaitement Maternel (CoFam), de la marque de vêtements d’allaitement Frida, du média féminin spécialisé dans la parentalité Magimaman, sans oublier le collectif les Allaitantes des bancs publics.

Publicité

Tout d’abord, c’est l‘agence Weber Shandwick Paris qui a imaginé une couverture de magazine qui permettrait de faire de chaque lecteur un individu qui allaite. Ainsi, les gens sont poussés à se sentir directement concerner. Prendre un titre de presse écrite pour cette campagne, c’est permettre à cette Une d’être lu et visible en tout lieu : à une terrasse d’un café, dans le bus, sur un banc, ou même dans une gare.

Publicité

Un projet pour faire évoluer les mentalités

Intitulé The Uncover, cette une est distribuée gratuitement depuis le 8 septembre, dans plusieurs villes françaises : Marseille, Rouen, Paris, Strasbourg ou encore Reims. L’idée est de proposer un projet à la fois inclusif et créatif, mettre en lumière une pratique somme toute naturelle et la normaliser. Des faits d’actualité montrent encore aujourd’hui la discrimination et le manque de bienveillance envers l’allaitement. Dans cette pratique ce qui est remis en cause, c’est la sexualisation du corps. Les femmes qui ont fait le choix d’allaiter devraient avoir le droit d’être elle-même, et n’ont pas à se sentir mal à l’aise.

Publicité
« Moi et mes garçons, simplement entrain d’allaiter. »
Publicité

En France, il n’existe aucun texte pour interdire, ou au contraire, protéger, l’allaitement dans un espace public. Pourtant, dans d’autres pays comme en Belgique, les esprits sont plus ouverts. Ainsi, en août 2021, le premier banc d’allaitement a été testé dans la ville de Coudrai.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Crédit image de couverture : ©Andres Ibarra