Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Ski : Emmanuel Macron prend une décision radicale pour les vacances de Noël !

Publié par Lucie B le 02 Déc 2020 à 10:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mardi 1er décembre, lors d’un point presse avec le Premier ministre belge, Alexander De Croo, le président de la République, Emmanuel Macron a annoncé envisager des « mesures restrictives et dissuasives » pour que les Français n’aillent pas skier pendant les vacances de Noël à l’étranger. Ce n’est pas la seule annonce faite par le président lors de ce point presse comme vous pourrez le lire dans cet article.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

À lire aussi : Prime de Noël, prix du gaz, des cigarettes : ce qui change dès le 1er décembre

De futures mesures à définir

Mardi 1er décembre, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé que le gouvernement envisageait de prendre des « mesures restrictives et dissuasives ». L’objectif : empêcher les Français d’aller skier à l’étranger, notamment en Suisse, pendant les vacances de Noël. « S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français ».

La raison avancée : « ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France », qui ont leurs remontées mécaniques fermées pour les fêtes. Au même moment, le secrétaire d’État au Tourisme, à l’Assemblée nationale, déclare que le gouvernement ne « laisserait tomber personne. En dehors du ski alpin, toutes les activités nordiques ainsi que les patinoires seront autorisées. Les jardins d’enfants seront également ouverts » .

Invité au micro de Jean-Jacques Bourdin, Jean Castex a donné quelques précisions. Des contrôles aléatoires devraient être mis en place aux frontières et pourraient aboutir sur une quarantaine des personnes contrôlées. « On va instaurer avec les Préfets des départements limitrophes, une quarantaine, c’est-à-dire qu’on fera des contrôles aléatoires à la frontière et que le Préfet pourra ordonner la mise en quarantaine sept jours » , a-t-il expliqué. Si vous allez skier en Suisse, vous risquez donc de subir des tests et d’être placé en isolement pendant 7 jours. « La conclusion à en tirer, c’est que je ne vais pas en Suisse » pour skier, a conclu le Premier ministre.

Skier ou non, une décision européenne ?

Par cette annonce, Emmanuel Macron vise particulièrement un pays frontalier : la Suisse. Car malgré la crise sanitaire du Covid-19 en Suisse, le ministre de la Santé suisse, Alain Berset l’assure : « en Suisse, nous pouvons aller skier, avec des plans de protection ». « Plus que jamais, les gens ont besoin d’air, de neige, d’espace » , assure le ministre suisse, qui ne cache pas son incompréhension vis-à-vis des mesures françaises. Les restaurants devraient également rouvrir d’ici la mi-décembre en Suisse.

À contrario, la chancelière allemande, Angela Merkel, fait pression sur l’Union européenne pour interdire jusqu’au 10 janvier les séjours de ski dans les États membres. Une volonté qui sera difficile à faire accepter, ce que la Chancelière ne cache pas : « Je vais être honnête avec vous, ce ne sera probablement pas facile, mais nous allons essayer ».

Source : Le Figaro 

À lire aussi : Un virus proche du Covid-19 découvert sur des chauves-souris inquiète !

0