Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

« L’opération a duré 20 minutes, les 20 minutes les plus atroces de ma vie »: elle rapporte son horrible expérience chez le gynécologue !

Publié par Elodie GD le 28 Oct 2020 à 14:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Sur Twitter, une internaute a lancé un thread dans lequel elle a partagé son expérience chez un gynécologue. Possédant un implant contraceptif, elle a décidé de le faire enlever suite à des complications. Seulement les choses ne se sont pas déroulées comme prévu…

Elle raconte son calvaire chez le gynécologue

A lire aussi: Violences gynécologiques : un documentaire et un rapport dévoilent de gros problèmes ! (vidéo)

Qu’est-ce que l’implant contraceptif?

L’implant contraceptif est un bâtonnet cylindrique que l’on insère dans le bras. Une fois posé, il diffuse des hormones dans le sang qui ont pour effet de supprimer l’ovulation pendant 3 ans. Si de plus en plus de femmes se tournent vers ce moyen de contraception en raison de son caractère pratique, elles sont aussi nombreuses à déchanter une fois l’implant posé.

C’est le cas de cette internaute qui une fois son implant posé a dû faire face à d’importantes complications. C’est pourquoi elle s’est tournée vers un gynécologue pour se le faire enlever dès que possible. Malheureusement, une fois arrivée dans le cabinet du gynécologue, elle a vécu une très mauvaise expérience qu’elle a partagée sur Twitter.

Une internaute témoigne

Elle se rend donc chez le praticien accompagné de sa mère pour la réconforter. Ayant une peur bleue des anesthésies générales, elle s’était renseignée au préalable et avait cru comprendre qu’il était possible d’être accompagnée. Une fois arrivée dans le cabinet du gynécologue, elle a tout de suite noté sa réticence à l’idée que sa mère ne reste dans le cabinet avec elle. Il l’a donc sèchement invitée à sortir de la pièce.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Une fois seuls à seuls, elle lui explique pourquoi elle souhaite retirer son implant. Ce dernier lui a provoqué des règles durant 3 mois, l’a affaiblie et déclenchée de l’anémie suite à plusieurs hémorragies. Insensible, ce dernier lui a affirmé que ce n’étaient pas là des raisons suffisantes pour retirer la contraception. Alors qu’elle continue d’expliquer ses symptômes au médecin, ce dernier lui répond « Vous êtes surement folle, les règles ne provoquent pas ça ».

Opération à vif

Vient alors le moment de l’opération. La jeune femme se retrouve assise sur une chaise, bras levé alors même qu’une table d’opération se trouve juste à côté d’elle. Sans prendre de précautions, le gynécologue lui retourne le bras dans tous les sens afin de trouver « LA bonne position ».  Il lui fait ensuite une anesthésie locale qui au bout de 15 minutes n’avait toujours pas fait effet. Impatient, il a alors fait le choix de l’opérer à vif…

Les minutes qui ont suivi ont selon ses dires été « les 20 minutes les plus atroces de sa vie ». Durant l’opération, le médecin se permettait de passer des appels personnels un peu plus loin puis revenait lui trifouiller dans le bras. Une fois l’opération terminée, il ne s’est pas montré plus tendre avec la patiente et ne l’a même pas recousue. Mécontent de son choix, il l’a même menacée de ne pas lui prescrire la pilule contraceptive. Les douleurs au bras ont persisté plusieurs jours avant de totalement disparaitre.

Comme cette internaute, des milliers de femmes se plaignent chaque année d’avoir été victimes de violences gynécologiques.

A lire aussi: « La vérité au bout des lèvres » : elle dénonce les violences gynécologiques et obstétricales dans un livre poignant ! Découvrez le témoignage de Marine Gabriel