Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

La mère des vaccins estime une date de retour à la vie normale et ce n’est pas si loin !

Publié par Romane le 06 Jan 2021 à 11:45

La vaccination a commencé dans le monde. Katalin Kariko est à l’origine des recherches pour élaborer des vaccins basés sur l’ARN messager comme celui de Pfizer, largement diffusé. Selon elle, il se pourrait que le retour à la vie normale arrive cet été.

Katalin-Kariko-mère-vaccin

A lire aussi : Vaccin : BioNTech met en garde sur la deuxième injection du vaccin !

Katalin Kariko, la mère des vaccins, assure l’efficacité des vaccins

Les vaccins sont synonymes d’espoir contre le Covid-19. Alors que la situation s’envenime avec le variant du coronavirus, tous les pays tentent d’accélérer leur campagne de vaccination. Selon la mère des vaccins, Katalin Kariko, ils ont bien raison. Arrivée aux Etats-Unis il y a 35 ans, elle est à l’origine aujourd’hui des recherches sur les vaccins basés sur les molécules d’ARN messager comme ceux de Pfizer ou de Moderna. Avec Drew Weissman, ils ont tous les deux reçu leur première dose du vaccin Pfizer, confiants. Elle a affirmé que le vaccin protège « pas moins de 10 jours après la première dose » à 88,9% et à 95% « dès la seconde dose » .

Elle n’est pas inquiétée par les variants du virus car selon elle, ils ne résisteront pas au vaccin : « Un point très important mérite d’être signalé. Au cours des essais cliniques, nous avons prélevé du sang sur les sujets vaccinés et créé des copies de la totalité des variantes du coronavirus présentes dans le monde entier. Le sang de ces patients, qui contient des anticorps, a réussi à neutraliser 20 variantes mutées du virus » , a-t-elle expliqué dans El Pais.

Un retour à la vie normale en été !

Pour la spécialiste, le retour à la vie normale n’est pas si loin. Elle estime que cet été tout ira mieux : « Ces vaccins vont nous sortir de cette pandémie. En été, on pourra probablement reprendre le chemin de la plage et une vie normale » . Il reste maintenant à convaincre la population de se faire vacciner. Elle tient alors à rassurer sur les vaccins et rappelle que « ces prototypes sont utilisés depuis plus de 10 ans, notamment contre le cancer, lors d’essais cliniques, et ils se sont avérés sûrs » .

Source : Ouest-France

A lire aussi : Covid-19 : Un cas de la nouvelle souche du virus britannique détecté en France inquiète beaucoup !