Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Lifestyle

Emma, 26 ans, frappée par celui qu’elle voyait comme « l’amour de sa vie »

Publié par La Rédaction le 09 Juil 2015 à 17:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La suite après cette publicité

Cette irlandaise, Emma, maman de deux enfants, a été victime de violences conjugales. Afin de convaincre d’autres victimes d’en parler et de leur apporter son soutien, Emma a décidé de parler à cœur ouvert et de dévoiler son histoire.

 

La suite après cette publicité

« J’ai longtemps hésité à poster cette vidéo. J’ai pesé le pour et le contre. Mais j’ai finalement décidé que c’était nécessaire. Pour moi et mes enfants. Je dois parler. Je dois sensibiliser l’opinion sur ce problème qui concerne tant d’autres femmes. J’ai 26 ans et je vis à Dublin. J’ai deux enfants et je suis depuis trois ans et demi avec un homme qui était pour moi l’amour de ma vie. » Commence-t-elle, au bord des larmes.

 

L’an dernier, alors qu’elle était enceinte, Emma a appris que son compagnon la trompait. Elle a pardonné. Vendredi, elle a appris qu’il avait recommencé. C’est en le confrontant à ce sujet qu’il lui a administré un violent coup au visage, en témoigne l’œil au beurre noir que l’on voit dans cette vidéo. « J’ai enfin compris que c’était inacceptable. Aucun homme n’a le droit de lever la main sur une femme. »

La suite après cette publicité

 

Heureusement, Emma a su trouver le courage de quitter cet homme, afin qu’il ne soit trop tard. Pour elle, c’était une « torture psychologique ». Il lui avait longtemps fait croire qu’elle était folle et parano ; elle a maintenant réussi à reprendre sa vie en main. Malheureusement, trop peu de femmes trouvent le courage de le faire… « Ce n’est pas un bon environnement pour des enfants. Il faut les éloigner de ça » a-t-elle ajouté.

media_xll_7852436

Découvrez aussi : la réaction des enfants face aux violences conjugales

La suite après cette publicité