Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

Renvoyée par l’hôpital, elle a dû accoucher sur un trottoir en plein mois de décembre, grâce à l’aide d’inconnus

Publié par Nicolas F le 18 Déc 2017 à 9:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’accouchement de Lizzie Hines fut une expérience peu commune. Alors que toutes les femmes espèrent être entourées et rassurées durant leur accouchement, Lizzie a pu connaitre tout ce que les femmes redoutent. Elle a été renvoyée de l’hôpital, sous prétexte qu’il était encore trop tôt pour commencer le travail. Mais une heure plus tard, elle accouche seule, dans la rue, en plein froid, devant un club de strip-tease. Elle espère aujourd’hui retrouver les passants qui l’ont aidée ce jour-là.

 

Le miracle de Noël se produit dans la rue

Le petit Louis est né à 7 heures du matin, le 22 décembre dernier, dans une rue très fréquentée de la capitale britannique. À peine une heure plus tôt, elle venait d’être renvoyée chez elle par l’hôpital où elle s’était rendue pour accoucher. On lui a demandé de revenir d’ici six heures. Elle et son mari ont décidé de louer une chambre d’hôtel en attendant le moment. Alors que son mari réservait la chambre, elle était encore dans la rue quand elle a senti que le bébé commençait à sortir. « Je me rappelle clairement m’être allongée, voyant les chevilles des passants autour de moi, sachant ce qui allait m’arriver. Je me souviens avoir senti les membres de Louis qui sortaient de mon corps. » Elle ne se souvient plus de comment elle a été relevée, par contre autour d’elle, les gens criaient « C’est le miracle de Noël ».

 

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Elle veut retrouver les personnes qui l’ont aidée

Ce jour-là, elle a été aidée par des inconnus qui se sont précipités pour lui mettre un manteau sur elle, pour emballer le petit dans une écharpe ou pour l’aider à se relever. Elle profite de l’arrivée de Noël et du recul qu’elle a pu prendre en un an, pour lancer un appel sur Facebook. Parmi les bons Samaritains, l’un d’eux est un médecin qui est sorti de son cabinet avec une chaise roulante. C’est aussi lui qui a déclaré l’enfant en bonne santé. Elle termine son post Facebook en expliquant que les femmes devraient être mieux prises en charge à l’hôpital. Même si « Louis va super bien et que la naissance a été euphorique, ce fut une entrée étrange dans la vie. » Sur la photo de son petit Louis, 1 ans après, elle l’a emmailloté dans l’écharpe qu’elle a reçu le jour de l’accouchement, de la part d’un inconnu.

Source, crédits images : Facebook/Lizzie.Capon