Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Galleries

Il s’enfoncent épées, couteaux, sabres, lames dans la bouche….découvrez pourquoi ces hommes se mutilent

Publié par Notre Rédaction le 20 Oct 2015 à 13:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette publicité

La suite après cette publicité

 

Selon vous pourquoi ces hommes se mutilent-ils de la sorte ?

La suite après cette publicité

C’est un rituel des dévots taoïstes ! Sur l’île de Pukhet en Thailande, bien loin des plages paradisiaques et du paysage idyllique que nous voyons passer sur les photos de vacances de nos amis, tous les ans, la fête végétarienne bat son plein. Et des centaines, des milliers de personnes se mutilent.

 

La suite après cette publicité

Si nous connaissons les régimes détox eux ont recours à la mutilation pour purifier leurs âmes et leurs corps.  Cette fête se déroule les neuf premiers jours du neuvième mois du calendrier lunaire chinois, fin septembre début octobre. Ces dévots taoïstes  s’infligent des douleurs toujours plus grandes et impressionnantes. C’est devenu un véritable show dans les rues.

 

La suite après cette publicité

La légende dit qu’en 1825, une troupe d’opéra Chinoise de passage à Phuket est tombée gravement malade. Pour guérir, tous les membres se sont infligés un régime stricte où la viande était interdite. Depuis, la tradition veut que pendant 9 jours, les jeunes Chinois taoïstes se purifient en se privant de viande, d’alcool et de sexe.

 

La suite après cette publicité

Et la mutilation dans l’histoire ? Se mutiler dans le taoïsme est une façon de remercier les dieux en expulsant ainsi ses pêchés.

A devotee of the Ban Tha Rua Chinese shrine with needles pierced through her arm takes a part in a procession celebrating the annual vegetarian festival in Phuket Devotees of the Chinese Bang Neow Shrine with decorated spikes pierced through their tongues, take a part in a procession celebrating the annual vegetarian festival in Phuket THAILAND-CULTURE-FESTIVAL THAILAND-CULTURE-FESTIVAL THAILAND-CULTURE-FESTIVAL A devotee of Ban Tha Rua Chinese shrine with his cheeks pierced with razor blades takes a part in street procession celebrating the annual vegetarian festival in Phuket A devotee of the Chinese Bang Neow Shrine with many spikes pierced through his cheeks and skin, takes part in a street procession celebrating the annual vegetarian festival in Phuket

Suite page 2

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.