Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Lifestyle

Moins fermés que leurs aînés, les ados Indiens nous expliquent pourquoi les tâches ménagères ne devraient pas être réservées aux femmes !

Publié par La Rédaction le 13 Oct 2015 à 8:16
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La suite après cette publicité

Le partage des tâches dans un ménage est depuis longtemps immuablement ancré sur un stéréotype. Aux femmes, les soins des tâches ménagères. Les hommes ont d’autres choses à faire. S’abaisser à de telles activités est sans intérêt. Sur ce point les mentalités ont la vie dure. D’autant plus si les parents restent fixés sur la tradition comme c’est le cas, par exemple, en Inde. Pourtant, dans ce pays une association s’est livrée, à l’école, à la promotion de la parité entre hommes et femmes. Plutôt que d’énoncer des assertions culpabilisatrices, l’institutrice laisse les enfants s’exprimer librement sur le sujet.

i2 - copie

La suite après cette publicité

L’un des garçons reconnaît que, bien souvent, ce sont les parents eux-mêmes qui encouragent les jeunes à reproduire le schéma traditionnel. Une jeune fille exprime la crainte des jeunes de son âge d’évoquer cette injustice. Certes, cette situation plaît grandement aux garçons. Pourtant certains sont prêts à changer cette mentalité même si les adultes peuvent encore les en dissuader : « Quand tu seras marié, tu deviendras l’esclave de ton épouse ». Ces avertissements ne paraissent plus de nature à empêcher la jeunesse de vouloir changer. Ils se disent prêts à évoluer pour que les discriminations entre sexes soient définitivement abolies.

i1 - copie

 

i4 - copie 2

 

La suite après cette publicité
i3 - copie
Source : Terrafemina

Découvrez aussi : les pires phrases sexistes entendues dans la rue

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.