Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

Ces policiers américains ont été appelés pour régler un souci de voisinage, et les choses ont dérapé… (vidéo)

Publié par Charlene le 07 Juil 2017 à 15:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La suite après cette publicité

Des policiers américains font le buzz

Ces derniers temps, les policiers américains ont tendance à faire le buzz, mais pas forcément pour de très bonnes raisons… Mais cette fois-ci, ces deux policiers ont changé la donne. Et pour cause, ils furent appelés le 4 juillet dernier dans un quartier d’Asheville, en Caroline du Nord. Les habitants du quartier célébraient alors la fête nationale des États-Unis. Et un papa avait installé un toboggan géant fait de bâches en plastique pour que les enfants du quartier puissent s’amuser. Afin d’être un peu en pente, le toboggan improvisé avait été installé le long de la rue. Et l’un des voisins a contacté les forces de l’ordre pour se plaindre que le toboggan bloquait la rue. Il s’est également plaint du bruit. Quoi qu’il en soit, les policiers sont donc arrivés sur place pour constater les faits.

policiers americains

Les joies de la glisse, pour tous !

La suite après cette publicité

Mais une fois sur place, tout était en ordre, et il semblerait que le toboggan ne bloquait pas la circulation. Sans réfléchir, l’officier supérieur Carrie Lee a immédiatement demandé un sac poubelle pour faire un tour sur le toboggan. Les habitants du quartier n’en revenaient pas. Mais ils se sont exécutés afin qu’elle puisse profiter aussi des joies de la glisse. Y’a pas de raison ! Quant à son collègue, l’officier Joe Jones, il était clair qu’un sac poubelle n’allait pas suffire. L’un des enfant lui a donc prêté son bateau gonflable. D’après l’un des résidents, Travis Eagledove, les enfants appréciaient beaucoup les policiers et étaient ravis qu’ils viennent s’amuser avec eux. On vous laisse visionner les images.

Crédit photo à la une : Travis Barker Vaughn Eagledove