Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

Le roi de Thaïlande emprisonne ceux qui partageraient une vidéo de lui en mini top (vidéo)

Publié par Nicolas F le 20 Mai 2017 à 17:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail


Une incroyable vidéo du roi de Thaïlande, Rama X est apparue sur Facebook. Les autorités font leur possible pour stopper la diffusion et le partage de cette vidéo filmée en caméra cachée dans un aéroport allemand. Le roi y apparait habillé d’un mini top jaune, d’un pantalon moulant taille basse et de baskets. Un accoutrement plutôt étonnant pour le souverain qui condamne à de la prison ferme tout Thaïlandais qui possèderait la vidéo.

 

Le roi de Thaïlande habillé de façon indécente

Maha Vajiralonkorn a récemment pris (en décembre 2016), le nom de Rama X, lorsqu’il a succédé à son père Rama IX, au trône de Thaïlande. Le fils de l’ancien roi est monté sur le trône à l’âge de 64 ans, ce qui veut dire qu’il a eu une vie, avant de devoir se plier au protocole de sa fonction royale. Ainsi, une vidéo filmée en caméra cachée, le montre en train de déambuler dans l’aéroport de Munich. Il mange une glace avec sa compagne, le Général Mui, Commandant des opérations spéciales, qui vivait à l’époque en Allemagne. Plus tard, il apparaitra dans un magasin de meubles, habillé cette fois-ci d’un top noir. La photo sera diffusée sur Twitter.

(Facebook)

Il existe aussi des photos du roi nu

Aujourd’hui, les autorités thaïlandaises font leur possible pour cesser la propagation de la vidéo. En effet, le roi porte un top jaune très très court et de larges tatouages sur les bras et le torse. Il semblerait que les tatouages soient des décalcomanies car d’autres photos volées le montrant nu, laissent penser qu’il n’a pas de tatouage. La Thaïlande a bloqué la possibilité de voir les vidéos. Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg a reçu l’ordre de supprimer le contenu indésirable. Facebook s’est exécuté, comme c’est le cas lorsque la demande vient d’une autorité officielle.

Les Thaïlandais sont emprisonnés pour crime de lèse-majesté

Par contre, n’importe quel Thaïlandais qui serait en possession de la vidéo où la partagerait sur les réseaux sociaux, encourrait une peine de 15 ans de prison. On ne rigole pas avec la famille royale thaïlandaise. La semaine dernière, 5 hommes ont été inculpés pour avoir violé la règle interdisant la diffamation envers un membre de la famille royale. Ils avaient partagé sur Facebook des posts écrits par un universitaire exilé à Paris. Les cinq Thaïlandais ont simplement partagé un message qui parlait de la disparition étrange d’une plaque commémorative en mémoire de la démocratie, normalement située à Bangkok.

La nouvelle plaque au milieu de la Place royale de Bangkok, à la place d’une ancienne plaque en l’honneur de la démocratie (REUTERS/Matthew Tostevin)

0