Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Voyage

La vraie raison pour laquelle les hôtesses de l’air vous disent « bonjour » quand vous montez dans un avion

Publié par Killian Ravon le 09 Juin 2024 à 7:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Quand vous montez à bord d’un avion, vous êtes toujours accueilli par ce sourire chaleureux et ce « bonjour » des hôtesses de l’air.

La suite après cette publicité

Mais saviez-vous que derrière cette courtoisie se cache une mission bien plus complexe ? Cet article vous révèle ce que les hôtesses de l’air observent vraiment lorsque vous embarquez.

Hôtesse de l'air devant un avion

Le « bonjour » des hôtesses : bien plus qu’une simple politesse

La suite après cette publicité

Voyager en avion peut être stressant. Trouver le bon terminal, s’enregistrer, patienter lors des escales et payer des prix exorbitants pour des collations, tout cela peut vous épuiser avant même le décollage. L’embarquement est souvent un moment de soulagement.

C’est là que vous rencontrez pour la première fois l’équipe qui prendra soin de vous pendant le vol. Avant de vous installer confortablement, il y a ce passage obligé devant les hôtesses de l’air aux portes de l’avion.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cet accueil chaleureux n’est pas seulement une question de politesse. Rania, une hôtesse de l’air populaire sur TikTok sous le pseudo « itsmekikooooo », révèle que ce premier contact est en réalité stratégique.

La suite après cette publicité

Les hôtesses de l’air ont la mission de détecter tout comportement suspect dès l’entrée des passagers. Un « bonjour » n’est donc pas qu’un simple geste courtois, c’est un véritable filtrage.

Les hôtesses de l’air scrutent avec attention le comportement des passagers. Elles cherchent des signes de malaise, d’ivresse ou d’agitation qui pourraient poser problème une fois l’avion en vol.

Il est crucial de détecter ces comportements avant le décollage, car une fois dans les airs, il est impossible de débarquer un passager problématique. Même les passagers de première classe ne sont pas à l’abri de ce contrôle subtil.

La suite après cette publicité
Hôtesse de l'air dans un avion avant le contrôle des passagers

Les incidents liés à des passagers perturbateurs ne sont pas rares. Des voyageurs alcoolisés, bruyants ou agressifs peuvent transformer un vol en véritable cauchemar, surtout sur les long-courriers.

Le filtrage effectué par les hôtesses permet de prévenir de nombreux incidents et d’assurer la sécurité et le confort de tous les passagers. Toutefois, cette méthode n’est pas infaillible, certaines personnes parviennent à tromper la vigilance des hôtesses.

La suite après cette publicité

avion bagage cabine Elle passe 175 heures sur des vols long-courriers : Que devez-vous prendre dans votre […] Elle passe 175 heures sur des vols long-courriers : Que devez-vous prendre dans votre bagage cabine en prenant […]

Filtrage des passagers : la sécurité avant tout

Derrière leur sourire, les hôtesses de l’air scrutent avec attention le comportement des passagers. Elles cherchent des signes de malaise, d’ivresse ou d’agitation qui pourraient poser problème une fois l’avion en vol.

La suite après cette publicité

Il est crucial de détecter ces comportements avant le décollage. Une fois dans les airs, il est impossible de débarquer un passager problématique. Même les passagers de première classe ne sont pas à l’abri de ce contrôle subtil.

Les incidents liés à des passagers perturbateurs ne sont pas rares. Des voyageurs alcoolisés, bruyants ou agressifs peuvent transformer un vol en véritable cauchemar.

Surtout sur les long-courriers. Le filtrage effectué par les hôtesses permet de prévenir de nombreux incidents. Ainsi, elles assurent la sécurité et le confort de tous les passagers. Toutefois, cette méthode n’est pas infaillible. Certaines personnes parviennent à tromper la vigilance des hôtesses.

La suite après cette publicité

Certaines personnes jouent la comédie pour tromper la vigilance des hôtesses de l’air. Par exemple, un internaute raconte qu’il a eu une pancréatite en vacances à Corfou.

Il a réussi à monter à bord en agissant normalement. Il savait que s’il montrait des signes de malaise, les hôtesses ne le laisseraient pas embarquer. Ces situations montrent bien que, malgré leur vigilance, les hôtesses ne peuvent pas tout prévoir.

Une mission de sécurité continue

La suite après cette publicité

Voyager en avion peut être stressant. Trouver le bon terminal, s’enregistrer, patienter lors des escales et payer des prix exorbitants pour des collations, tout cela peut vous épuiser avant même le décollage. L’embarquement est souvent un moment de soulagement.

C’est là que vous rencontrez pour la première fois l’équipe qui prendra soin de vous pendant le vol. Avant de vous installer confortablement, il y a ce passage obligé devant les hôtesses de l’air aux portes de l’avion.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cet accueil chaleureux n’est pas seulement une question de politesse. Rania, une hôtesse de l’air populaire sur TikTok sous le pseudo « itsmekikooooo », révèle que ce premier contact est en réalité stratégique.

La suite après cette publicité

Les hôtesses de l’air ont la mission de détecter tout comportement suspect dès l’entrée des passagers. Un « bonjour » n’est donc pas qu’un simple geste courtois, c’est un véritable filtrage.

hotesse de l'air Mitra Amirzadeh Les passagers d’avion punis s’ils refusent d’échanger leurs sièges ? Une […] Les passagers d’avion punis s’ils refusent d’échanger leurs sièges ? Une hôtesse de l’air raconte […]

Les hôtesses de l’air scrutent avec attention le comportement des passagers. Elles cherchent des signes de malaise, d’ivresse ou d’agitation qui pourraient poser problème une fois l’avion en vol.

La suite après cette publicité

Il est crucial de détecter ces comportements avant le décollage, car une fois dans les airs, il est impossible de débarquer un passager problématique. Même les passagers de première classe ne sont pas à l’abri de ce contrôle subtil.

Les incidents liés à des passagers perturbateurs ne sont pas rares. Des voyageurs alcoolisés, bruyants ou agressifs peuvent transformer un vol en véritable cauchemar, surtout sur les long-courriers.

Le filtrage effectué par les hôtesses permet de prévenir de nombreux incidents et d’assurer la sécurité et le confort de tous les passagers. Toutefois, cette méthode n’est pas infaillible, certaines personnes parviennent à tromper la vigilance des hôtesses.

La suite après cette publicité

avion vent video Boeing 737-800 American Airlines (2) Les images impressionnantes d’un avion emporté par le vent (vidéo) Les images impressionnantes d’un avion emporté par le vent (vidéo)

Le « bonjour » des hôtesses, un acte de sécurité

En résumé, le « bonjour » des hôtesses de l’air cache bien plus qu’une simple politesse. Il s’agit d’une première ligne de défense pour assurer la sécurité et le confort des passagers.

La suite après cette publicité

Ce geste permet de détecter les comportements à risque et d’identifier les personnes qui pourraient aider en cas de besoin. La prochaine fois que vous monterez à bord d’un avion, vous saurez que ce sourire et ce « bonjour » chaleureux sont les premiers éléments d’un dispositif de sécurité complexe et bien pensé.

Et vous, avez-vous déjà remarqué cette vigilance discrète des hôtesses de l’air ? La prochaine fois, regardez de plus près et vous verrez peut-être ce qu’il y a derrière ces sourires accueillants. La sécurité commence dès l’embarquement. Chaque « bonjour » en est la preuve vivante.