Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Voyage

« Rendre le train sexy » : Rencontre avec Tolt le voyageur, cet aventurier qui a abandonné l’avion

Publié par Alicia Trotin le 19 Août 2023 à 5:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Année après année, la canicule et la fonte des glaciers nous rappellent que le dérèglement climatique s’accélère. Alors Tolt a décidé de créer le média Hourrail pour présenter de nouvelles manières de voyager. Le TDN a reçu ce voyageur pour parler destinations de voyages et surtout pour découvrir de nouvelles manières de partir à l’aventure sans avion.

La suite après cette publicité

À lire aussi : SNCF : La très bonne nouvelle qui vient de tomber pour vos voyages en train

voyageur sans avion

Voyageur depuis plusieurs années

La suite après cette publicité

Tolt alias Benjamin est un globetrotteur confirmé. En effet, ce voyageur n’a peur de rien et notamment pas de parler de voyage « sans avion ». Si pour certains cela parait impossible, pour lui, c’est devenu son cheval de bataille.

Il a traversé l’Iran, un voyage qui l’a inspiré et lui a permis de créer la série vidéo sur Youtube Don’t go to. Épisode après épisode, Tolt est allé en Arménie, au Liban, à Taïwan. L’objectif ? Casser les préjugés, infondés ou tout simplement faux sur certaines destinations. Un véritable succès pour cette série documentaire qui a pu s’étaler sur plusieurs destinations méconnues.

En 2023, pour s’engager et défendre l’idée du voyage bas-carbone, Benjamin décide de lancer son média Hourrail. Un site pour conseiller tous ceux qui se sentent concernés par l’idée de voyager mieux, et pour aider ceux qui ne savent pas vraiment comment s’y prendre.

La suite après cette publicité

À lire aussi : [VIDEO] Regardez comment ce jeune homme explique son tour du monde…tout simplement incroyable!

Le déclic écologique

La suite après cette publicité

Avec toutes les images d’incendies qui circulent sur les réseaux sociaux, et les discours des scientifiques, il est presque impossible de nos jours de ne pas avoir de conscience écologique. Tolt a eu un véritable déclic lors de son voyage sur les terres canadiennes.

« On survolait le glacier Kluane, et justement, on voyait les effets du réchauffement climatique. Le glacier était en train de fondre. L’info qu’on a eue du pilote d’avion, c’est que le cours du fleuve alimenté par ce glacier avait changé à cause du réchauffement climatique. Et donc, en fait, c’étaient des sentiments super partagés. D’un côté ce que je voyais était absolument sublime et je me disais que j’avais énormément de chance. Mais en même temps, je ne pouvais pas m’empêcher d’avoir dans un petit coin de ma tête l’idée que j’étais aussi en train de détruire ce que j’étais en train d’apprécier. »

Tolt
La suite après cette publicité

En effet, voyager en prenant l’avion et parler du bien-être de la planète, cela n’était plus possible. Cette dissonance cognitive, c’est-à-dire ce décalage entre ses mots et ses actes, lui a fait prendre conscience qu’il devait changer sa façon de faire.

La Covid lui a permis de murir cette idée, et rapidement, il a commencé à ne plus utiliser l’avion et favoriser davantage le train ou la voile. Une décision qui l’a aidé à mener à bien le projet Hourrail.

Quelques conseils pour voyager mieux

La suite après cette publicité

Alors cet été, si vous aussi, vous avez envie de prendre du repos sans pour autant aller contre vos idéologies environnementales, voici quelques conseils de notre invité.

Tout d’abord, réfléchir à ce besoin d’aller à l’autre bout du monde chaque année. Instagram a popularisé l’idée qu’il fallait voyager loin pour être heureux, ce n’est pas l’avis de Tolt.

« Il faut qu’on questionne ce besoin d’aller à l’autre bout du monde toutes les cinq secondes parce qu’on est en train de détruire l’intérêt du voyage. Aujourd’hui, aller outre-Atlantique ou aller en Asie, c’est devenu extrêmement standard et on ne mesure plus à quel point c’est une expérience exceptionnelle. »

La suite après cette publicité
Tolt

Et finalement, questionnez votre besoin de prendre l’avion. Si vous pouvez faire le trajet autrement, lancez-vous. Le temps de voyage est certainement plus long, mais cela fait aussi partie de l’aventure : traverser des paysages, de grandes étendues désertes et différentes villes avant la destination.

À lire aussi : Les plages du monde entier bientôt sous l’eau ? Des scientifiques alertent sur la fonte du plus grand glacier du globe…