Alerte climat : En 2050 les Parisiens auront l’impression de vivre à Canberra !

Le réchauffement climatique ne cesse de s’accélérer et les multiples sommets ne semblent rien y changer. Alors que dans six mois, la COP 25 se déroulera au Chili, les prévisions météorologiques pour les années à venir ne sont vraiment pas optimistes. Et si on vous disait que dans à peine 30 ans, le climat parisien sera le même que celui de Canberra ?

>> À lire aussi : Mirror City : un projet arty délirant

Même climat à Paris qu’à Canberra

Alors que les glaciers fondent et les océans montent, certains climats de grandes villes européennes risquent d’être totalement modifiés. D’après une analyse publiée mercredi, en 2050, Londres ressemblera à Madrid, Stockholm sera comme Budapest et Paris comme … Canberra en Australie. Et encore, cette étude repose sur le scénario le plus optimiste.

Même si l’Europe risque d’être très impactée, les changements seront plus importants pour les régions tropicales ou les grandes villes comme Kuala Lumpur, Jakarta ou encore Singapour. En effet, d’après la revue scientifique PLOS ONE, ces métropoles subiront des événements météorologiques extrêmes.

Afin de rendre cette étude la plus qualitative et précise possible, les chercheurs ont étudié le climat de 520 grandes villes à travers le monde, selon 19 critères dont la température et les précipitations.

>> À lire aussi : Dirty Dancing : Qu’est devenue Jennifer Grey alias la fameuse « Bébé » ?

77 % des villes verront leur climat changer

Alors qu’une étude alarmante vient d’être publiée sur les changements climatiques auxquels vont être confrontés 77% des villes du monde, les scientifiques affirment qu’il s’agit là de la version optimiste des résultats. En effet, ils ont supposé que les émissions de dioxyde de carbone allaient se stabiliser d’ici le milieu du siècle. Cela permettrait de limiter la hausse de température moyenne à 1.4 degrés.

L’équipe de scientifiques a donc comparé les villes de Paris, Londres et Stockholm du futur aux villes actuelles. L’objectif était de rendre les changements prévus plus réels. Et le résultat est dramatique. Les villes situées dans l’hémisphère nord ressembleront dans 30 ans, à celles qui sont aujourd’hui situées à 1 000 km au sud…

C’est donc 77% des villes de la planète qui verront leur climat changer de façon « frappante » . Celles situées sur l’équateur seront seulement légèrement impactées.

>> À lire aussi : Rouler à gauche : mais pourquoi les anglais font-ils cela ? 

En savoir plus sur : - - -

Publié par Emma le 11 Juil 2019
 
0