Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Tout le monde est d’accord » : Emmanuel Macron en route vers un troisième mandat ?

Publié par Elodie GD le 26 Juin 2023 à 17:54
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Emmanuel Macron envisagerait-il un troisième mandat ? C’est en tout cas ce qu’auraient souhaité Richard Ferrand et Roselyne Bachelot. Dans de récentes prises de paroles, l’ancienne ministre de la Culture et le secrétaire général de Renaissance ont laissé entendre que l’idée commençait à germer dans différentes sphères politiques.

Publicité

>> A lire aussi : « Faites ce que je dis, mais pas ce que fais » : Olivier Véran face à un gros malaise pour justifier le cul sec d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron réélu pour la troisième fois consécutive ?

Les Français seraient-ils prêts à réélire le président pour un troisième mandat ? Selon Roselyne Bachelot, il n’y a aucun doute : « Tout le monde est d’accord pour une troisième candidature de Macron » .

Publicité

Aussi bien les partisans à un troisième mandat, que ses opposants, qui souhaitent assister à sa défaite en 2027, précise-t-elle.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Même topo du côté de Richard Ferrand, secrétaire général de Renaissance, parti politique du président. Pour lui, rien n’empêche Emmanuel Macron de retenter sa chance en 2027. Mis à part la Constitution…

Publicité

>> A lire aussi : Emmanuel Macron et Edouard Philippe enfin réconciliés ?

Quelles solutions ?

En effet, selon la Constitution, les présidents sont limités à deux mandats consécutifs. Une règle que certains, à l’instar de Nicolas Sarkozy, ont du mal à accepter. C’est pourquoi, il y a quelques années en arrière, l’ancien président avait tenté d’y remédier.

Publicité

Malheureusement, sa tentative s’était soldée par un échec. Malgré tout, Richard Ferrand garde espoir. Pour lui, Emmanuel Macron, récemment surpris en plein cul sec, devrait tenter le coup.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Cependant, modifier la Constitution n’est pas si aisé. Pour ce faire, il faudrait soit avoir recours à un référendum, soit compter sur les votes de trois cinquième des parlementaires. Seulement, au regard de la popularité du président, la première option risque de se solder par un échec.

Idem pour la seconde, les députés du parti Renaissance étant présents en majorité relative.

Publicité

>> A lire aussi : Emmanuel Macron à fleur de peau : ce qu’il ne supporte plus à l’Elysée

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.