Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Affaire Jubillar : Du sang retrouvé au domicile ? Ces résultats d’analyse qui viennent de tomber

Publié par Gabrielle le 14 Oct 2021 à 10:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En décembre dernier, 34h après la disparition de Delphine Jubillar, les enquêteurs avaient découvert une couette appartenant à l’infirmière dans le lave-linge. Cédric Jubillar avait mis cette couette à laver la nuit de la disparition de son épouse. Les analyses de l’eau qui étaient très attendues viennent d’être révélées.

Cédric delphine jubillar

>>> A lire aussi : Delphine Jubillar : Et si elle n’était jamais sortie de chez elle ?

Les résultats d’analyse de l’eau du lave-linge révélés

Les analyses de l’eau lave-linge, dans lequel Cédric Jubillar a mis à laver la couette de son épouse la nuit de sa disparition n’ont révélé aucune trace de sang. En revanche, les résultats de l’expertise de la couette de Delphine Jubillar ne sont pas encore connus.

Rien n’a été trouvé non plus dans le siphon du lavabo de la salle de bain. Ces informations sont révélées alors que le mari de Delphine Jubillar doit être entendu par un juge ce vendredi 15 octobre. Les résultats des analyses n’étonnent pas l’avocat de l’accusé.

« Ils n’ont rien trouvé, parce qu’il n’y a rien à trouver dans de l’eau de siphon, il faut être lucide. (…) ce n’est pas vraiment une grande surprise pour nous » , a indiqué Maître Jean-Baptiste Alary au micro de France Bleu Occitanie.

L’accusation envers Cédric Jubillar mise à mal

En juin dernier, le procureur de la République de Toulouse indiquait que cette couette retrouvée était un des principaux éléments d’accusation. En effet, cette trouvaille laissait penser que Cédric Jubillar avait pu tenter d’effacer des traces suspectes.

Ce résultat « ne fait pour le moment que confirmer ce que Cédric Jubillar a toujours dit, c’est qu’il n’a jamais essayé de dissimuler quoi que ce soit, de laver la couette qui aurait prétendument servi à quoi que ce soit » , estime l’avocat.

Le mari de l’infirmière doit être entendu ce vendredi 15 octobre par un juge, dans le cadre de l’information judiciaire. Cédric Jubillar est en détention provisoire depuis le 18 juin, le père de famille n’a cessé de clamer son innocence.

>>> A lire aussi : Delphine Jubillar sous un lavoir ? Cette nouvelle piste que suivent les enquêteurs

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.