Ce chien abandonné par son maître était dans un tel état qu’il était impossible de savoir de quelle race il était

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Ce chien était abandonné et laissé pour mort

À Bali, un jeune homme du nom de Rico Soegiarto a croisé le chemin d’un pauvre chien laissé à l’abandon. C’était un petit husky mais à cause de tout ce qu’il avait subi, le pauvre chien n’était même pas reconnaissable. L’animal était si faible et si maigre qu’il ne pouvait même pas marcher seul. Rico Soegiarto a trouvé ce pauvre chien dans les rues de Denpasar, à Bali. Le chien avait des taches et de grosses plaies partout sur le corps et presque plus de poils. On ose à peine imaginer ce qu’il a dû vivre. Attristé par son état, Rico a alors pris une décision qui changea la vie à cet animal. Le jeune homme pris en charge le chien et décida de le garder et de prendre soin de lui.

 

Souffrant de malnutrition, le chien était tellement maigre qu’il en était devenu squelettique… Ses pattes étaient si sales que durant des mois Rico n’est pas parvenu à couper ses griffes. Pendant plusieurs semaines, Rico et d’autres personnes proches du jeune homme craignaient que le chien meurt. Mais il s’est battu jusqu’au bout ! Rico a pris soin de lui, il l’a lavé, brossé, soigné ses blessures, l’a emmené chez le vétérinaire et lui a donné à manger sans cesse pour qu’il reprenne des forces. Vous pouvez voir, dans notre vidéo, dans quel état Rico a découvert le husky et comment il s’en est sorti !

 

Un changement radical !

Petit à petit, le chien repris du poil de la bête. Et seulement 10 mois après que Rico l’ait recueilli, le husky allait beaucoup mieux et commençait à voir son pelage repousser. Grâce aux vétérinaires et surtout, grâce à Rico, ce petit husky a repris goût à la vie et est heureux plus qu’il ne l’a jamais été ! Il vit actuellement avec Rico dans sa maison à Bali et, vu les vidéos que le propriétaire poste, ce petit chien est un vrai amour. On voit qu’il aime son maitre !

 

Une si belle histoire qui avait pourtant mal commencé.

 

Source : Daily Mail

Publié par Jeanne Tilly le 10 Mai 2018