Une compagnie aérienne a refusé qu’elle embarque avec son paon, alors qu’elle le considère comme un soutien émotionnel

 

Une loi permet aux États-Unis d’embarquer à bord d’un avion, avec un animal de compagnie, si celui-ci est certifié par un médecin, comme étant nécessaire à votre santé. Ainsi, si vous avez un « certificat d’animal de soutien émotionnel » avec vous, votre animal de compagnie sera considéré comme ayant un bénéfice thérapeutique pour vous. Mais de plus en plus de personnes tentent d’abuser de cette largesse en trouvant des animaux de plus en plus saugrenus. Par exemple, Ventiko a fait un scandale parce qu’American Airlines lui a refusé d’embarquer avec son paon. Regardez dans la vidéo, le moment où elle arrive comme si de rien n’était à l’aéroport, avec son paon.

 

La compagnie l’avait prévenue

Ventiko est une artiste new-yorkaise qui a essayé de prendre un avion, à destination de Los Angeles, accompagnée de son paon. « J’ai passé 6 heures à essayer de monter à bord de mon avion », écrit-elle dépitée sur Instagram. Ventiko avait réservé une place supplémentaire pour Dexter, son paon. Mais elle s’est vue refuser de monter avec l’oiseau. « Nous avons expliqué à la cliente, à trois occasions, avant même d’arriver à l’aéroport, que nous n’accepterons pas », rétorque le porte-parole. Selon American Airlines, le paon ne répond pas aux critères pour embarquer en cabine, notamment à cause de son poids et sa taille.

 

Le paon vit dans son appartement

Il est possible de suivre la vie de Dexter, en étant abonné à sa page Instagram. Peu de temps avant le vol, « il » avait écrit : « Demain, mes amis humains vont me faire voyager à l’autre bout du pays ». Ventiko s’était procurée Dexter pour une performance artistique puis l’a gardé avec elle. Ils vivent ensemble dans son appartement new-yorkais. On peut même les croiser dans la rue, où elle le promène en laisse. « L’univers nous a réunis et il a rendu ma vie positive ».

 

Elle décrédibilise l’animal de soutien émotionnel

Son histoire n’a pas été appréciée par les internautes qui lui reprochent de faire tout ça pour que l’on parle d’elle. « Honte à toi de te moquer des règles d’animaux de soutien émotionnel et pour abuser de cette réglementation qui est bénéfique pour ceux qui ont besoin de prendre un petit chien avec eux. Ce sont des gens comme toi qui gâchent ça pour les autres ». Les compagnies aériennes déplorent que les règles en la matière ne soient pas suffisamment encadrées.

Crédits : Facebook/thejetsettv, capture Instagram/dexterthepeacock

Publié par Nicolas F le 02 Fév 2018
 
0