Vous tenez à la vie de vos animaux ? Attention aux épillets en été, ils sont partout !

Les épillets : ce fléau des animaux

On n’y pense trop peu et pourtant, c’est un véritable fléau pour les animaux qui sont amenés à en souffrir. Il s’agit des épillets ! On en retrouve sur certaines plantes, des fleurs ou encore du blé. Il s’agit en fait d’une partie de l’inflorescence de certains graminées dont l’une des extrémités est pointue. Assez pour perforer la peau d’un animal et rentrer à l’intérieur de l’organisme, car ils progressent toujours vers l’avant. Et autant dire qu’en été, les cliniques vétérinaires enregistrent un nombre impressionnant de cas souffrants d’épillets. Problème : ces sales trucs se coincent absolument partout et le risque est bien plus grave pour l’animal qu’on ne le penserait.

 

épillet

Où vont les épillets ?

En effet, l’épillet peut rentrer dans le corps par divers orifices comme les yeux, les narines ou encore les oreilles. Plus embêtant encore, les parties génitales… Ils peuvent également s’accrocher aux poils de l’animal et s’enfoncer dans le corps. Par exemple, une vétérinaire expliquait le cas d’un épillet rentré dans un coussinet et qui remontait le long d’une patte. Lorsqu’on remarque ceci, il faut agir très vite et emmener son animal chez le vétérinaire. Au risque de devoir le faire opérer quelques jours plus tard. Notons que pour détecter un épillet enfoncé depuis un moment, il faudra passer par un nombre impressionnant d’examens (radiographie, fibroscopie, échographie…).

Savoir repérer les épillets

Il faut également savoir qu’un épillet dans l’organisme de votre chien ou votre chat peut migrer vers les organes, comme le cerveau ou les poumons. Ce n’est donc pas à prendre à la légère. Si vous voyez votre animal se comporter de façon étrange, se gratter ou pencher sa tête anormalement, cela doit vous alarmer. Le mieux reste encore de vérifier les zones à risque après la promenade de votre chien ou au retour de votre chat à la maison. À savoir, les pattes (coussinets), le nez, les yeux, les oreilles ou encore les parties génitales.

 

Source photo / photo à la une : rtl.be | Anne Talmat (vétérinaire)

En savoir plus sur :

Publié par Charlene le 27 Juin 2018