Mais pourquoi les wombat font caca carré ?

Tous les goûts sont dans la nature et toutes les curiosités aussi. Et pour le coup, ces scientifiques s’intéressent de très près aux animaux et plus particulièrement au caca carré du Wombat

La caca carré du Wombat dans le viseur de la science

C’est une curiosité de la nature qui intéresse de très près les scientifiques : le caca carré du Wombat. En effet, ces petits animaux Australiens qui vivent en forêt, ont une habitude aussi cocasse que surprenante. Ils empilent leur caca en forme de cube et mettent le plus gros au sommet. Histoire de dire : c’est moi qui gagne ! C’est un peu caricaturé mais ce n’est pas loin de la réalité puisqu’il s’agit avant tout d’une question de territoire. Et plus exactement d’un moyen de se repérer entre eux.

 

>>Découvrez aussi le quokka : l’animal le plus heureux du monde ! Et le plus photogénique !

 

Et les Wombats sont très prolixes puisqu’ils produisent jusqu’à 100 crottes par nuit. Ce qui n’est pas sans attirer l’attention de Patricia Yang, stagiaire postdoctorale en génie mécanique au Georgia Institute of Technology d’Atlanta. Elle explique : « Ma curiosité s’est déclenchée lorsque j’ai réalisé qu’il existait des excréments cubiques; j’ai pensé que ce n’était pas vrai au départ. »

 

caca-carre-wombat-science

Patricia Yang s’est mise à soulever toutes les queues de ces marsupiaux pour aller voir de plus près

Le caca carré du Wombat pourrait inspirer l’ingénierie

Du coup, Patricia Yang s’est mise à soulever toutes les queues de ces marsupiaux pour aller voir de plus près. Mais, pas d’anomalie particulière, ils ont bien un anus rond comme tout le monde. Alors comment s’explique le caca carré du Wombat ? Parce que c’est quand même une question cruciale !

 

Apparemment, les scientifiques découvrent que les excréments des marsupiaux sont solidifiés dans les huit derniers pour cent de l’intestin. « Les intestins de Wombat ont une rigidité périodique, ce qui signifie raide-doux-raide-mou, le long de la circonférence pour former des selles cubiques. » Enchantée par cette découverte, Patricia Yang pense que cela pourrait influencer l’ingénierie. « Ce serait une méthode intéressante à appliquer au processus de fabrication. Nous pouvons apprendre des wombats et, espérons-le, appliquer cette nouvelle méthode à notre processus de fabrication. Nous pouvons comprendre comment déplacer ce matériel de manière très efficace. »

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 26 Nov 2018
0