Le prix des masques chirurgicaux va-t-il augmenter dès ce week-end ?

Depuis le 2 mai, les vendeurs de masques chirurgicaux ne peuvent pas dépasser le prix de 95 centimes l’unité et 80 centimes pour les ventes en gros. Cet encadrement devrait prendre fin samedi et donc on risque de connaître une augmentation des prix.

A lire aussi : Jeter un masque dans la rue pourrait bientôt vous coûter 300 euros d’amende !

Le plafond du prix des masques chirurgicaux va disparaître ?

Depuis une vingtaine de jours, le prix des masques chirurgicaux à usage unique est plafonné. Un masque chirurgical ne peut pas être vendu à plus de 95 centimes l’unité quand ils sont vendus au détail. Ce prix descend à 80 centimes pour des ventes en gros.  Cet encadrement était fixé jusqu’au samedi 23 mai. Il faut alors craindre une augmentation des prix mais le gouvernement a modifié le décret.

Finalement, ce vendredi 22 mai matin, la date de fin d’application de l’encadrement du prix du masque a disparu du texte. Les masques chirurgicaux ne devraient donc pas augmenter de prix et cela devrait perdurer tout au long de l’Etat d’urgence sanitaire, prévu jusqu’au 10 juillet.

Un plafonnement jusqu’au 10 juillet

« L’encadrement des prix des gels hydroalcooliques et des masques de type chirurgical est prolongé jusqu’au 10 juillet » , annonce la secrétaire d’Etat en charge de ce dossier, Agnès Pannier-Runacher. La qualité des masques est surveillée ainsi que les prix par la DGCCRF, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

Attention, le plafond ne concerne que ces masques à usage unique et donc les masques grand public lavables. Ces derniers n’ont pas de plafond de prix à respecter. Le gouvernement ne voulait pas brider l’innovation possible autour de ses prototypes.

Source : BFM TV

A lire aussi : Emmanuel Macron : sa déclaration choc sur les masques fait scandale ! (vidéo)

En savoir plus sur : -

Publié par Romane le 22 Mai 2020
0