SNCF : l’envolé des prix d’un billet pour un même trajet est hallucinante !

Les trains semblent de plus en plus cher. Malgré l’arrivée d’offre Low Cost comme Ouigo, prendre le train devient un réel investissement. 60 Millions de consommateurs a pointé la complexité des tarifs de la SNCF. Un trajet peut connaître une envolée du prix du billet allant de 10 euros à plus de 100 euros.

À lire aussi : Il traverse les voies pour ne pas louper son train et frôle la mort (vidéo)

La SNCF, ces réformes, ces prix en hausse, le probable début de la concurrence, cela ne s’arrête plus. Pour son numéro de mars 2020, le magazine 60 Millions de consommateurs a publié une enquête “SNCF : tout déraille” sur les tarifs pratiqués par la SNCF. Les billets semblent coûter très cher et surtout les prix varient à une vitesse folle. Le magazine a alors analysé 2800 billets de train et a confirmé ce ressenti. Il a relevé le 8 et le 9 janvier les tarifs proposés par le site Oui.Sncf pour les trajets entre les grandes villes à 10 dates différentes dans un délai de deux semaines à quatre mois.

Le prix d’un billet pour le même trajet peut varier de 10 à plus de 100 euros

La SNCF, c’est le “yield management” puissance mille. C’est-à-dire que les prix sont fixés selon la demande. Les règles qui régissent ces augmentations sont opaques et donc l’enquête veut dénoncer ce manque de transparence. Le prix d’un billet commençant à 10 euros peut parfois finir à plus de 100 euros comme l’a expliqué le rédacteur adjoint de 60 millions de consommateurs à France Info.

Il existe, en plus, des différences entre les lignes. Chaque liaison SNCF a un plafond tarifaire validé par l’Etat. Ainsi un Rennes-Paris ne peut dépasser 93 €, un Toulouse-Paris 121€ ou un Lyon-Marseille 67€. L’étude montre alors que les billets sont souvent proches de ce plafond. Sur un Lyon-Paris, le prix moyen du billet est de 71,32 euros pour un plafond à 97 euros, soit 74%. Sur un Rennes-Paris, c’est plus raisonnable, le prix moyen est de 48,48 euros soit presque la moitié du plafond. Le trajet le plus rentable serait alors Arras-Paris, avec un prix moyen de 18, 42 pour un plafond de 50 euros, soit 37%.

Quelques solutions pour limiter la casse

Réserver un billet à l’avance peut s’avérer efficace pour limiter les dépenses. L’anticipation apporterait d’après l’étude en moyenne 20% d’économie. Cependant, cela est peu valable pour les jours de grands départs comme les week-ends prolongés, les fêtes… A l’avance ne veut pas dire quinze jours avant le départ mais bien plusieurs mois pour possiblement profiter de ces 20%. Les cartes de réductions SNCF peuvent être un bon plan comme la carte jeune. Cependant, elles ne fonctionnent pas sur tous les trains tels les Ouigo.

À lire aussi : Un père sert de bouclier humain protéger sa fille tombée sur les rails alors qu’un train arrive à toute vitesse

Publié par Romane le 27 Feb 2020
0