Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Supermarché : cette habitude qui pourrait vous faire économiser beaucoup d’argent !

Publié par Manon CAPELLE le 26 Août 2020 à 6:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis plusieurs années, les rayons en vrac se font de plus en plus nombreux. En plus d’être bon pour l’environnement, ce mode de consommation nous fait-il économiser quelques euros? Selon l’UFC Que-Choisir, la réponse est oui.

La suite après cette publicité
vrac économie consommation acheter

>>> À lire aussi : Le revenu universel mis en test : 1200euros/ mois pendant 3 ans !

Le vrac nous permet-il vraiment de faire des économies?

La suite après cette vidéo

Désormais, les magasins bio n’ont plus le monopole sur la vente en vrac. Selon l’Observatoire du rayon vrac publié en octobre 2019, 80% des hypermarchés proposent aussi un rayon de vrac.

La suite après cette publicité

En effet, la demande est particulièrement en hausse pour cette dernière année. Dans ce rapport, il est indiqué qu’environ 47% des consommateurs avaient acheté en vrac au cours des 12 derniers mois. 

On apprend également que les motivations des Français qui achètent en vrac sont avant-tout pour éviter le gaspillage. En effet, ils sont 54% à vouloir avoir la juste quantité nécessaire. Pour 53%, les consommateurs veulent réduire les emballages. D’autres voient un gain financier : 15% d’entre eux y ont recours « parce que c’est moins cher ». Toutefois, ce constat est-il vrai?

>>> À lire aussi : Taxe foncière : la surprise qui va tomber ce lundi !

La suite après cette publicité

Pour certains produits, cela n’est pas avantageux

L’association UFC Que-Choisir a consacré une enquête sur le vrac pour son numéro de septembre 2020. Ainsi, elle a étudié les prix de 11 points de vente différents. « Si les denrées en vrac sont, globalement, 6% moins onéreuse, on constate d’importantes différences selon les catégories », observe l’association.

« Lorsque le marché est très concurrentiel, celles-ci affichent des prix supérieurs au préemballé (+5% pour les pâtes ou le riz, +9% pour les céréales de petit-déjeuner), alors que dans d’autres rayons, on peut réaliser de très bonnes affaires : les fruits secs et les légumineuses se vendent à des tarifs respectivement 21% et 18% moins élevés« , relève également l’UFC Que-Choisir.

La suite après cette publicité

Ainsi, « les prix du vrac devraient être, en moyenne, supérieurs, car tout ce que permet l’emballage – la conservation, l’hygiène, la traçabilité, l’information légale- doit être assuré par le personnel, ce qui représente une charge supplémentaire. »

>>> À lire aussi : Ecrans plats, iPhone : l’allocation de rentrée scolaire sert-elle vraiment à acheter les fournitures scolaires ?

Source : Money Vox

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.