Rouler à gauche : mais pourquoi les anglais font cela ?

Le Royaume-Uni a une drôle de philosophie de vie. Pourquoi faire comme tout le monde quand on peut se démarquer ? Adopter l’Euro? Des prises universelles ? Manger sucré le matin? Pas question, pour le pays renommé pour sa succulente gastronomie, Emily Ratajkowski et son thé. Si vous êtes déjà allés à Londres quelque chose a du vous étonner : la pluie ! Non même si c’est le cas, on voulait parler de leur conduite. Déjà en Angleterre le piéton n’est pas roi, il est donc très dangereux de traverser n’importe comment. Mais surtout, ils roulent à gauche. Besoin d’originalité ? Crise de rébellion? Et bien non, la raison est bien moins excitante croyez-nous.

 

Rouler à gauche : une tradition qui remonte à l’Antiquité

Pour comprendre pourquoi les Anglais roulent à gauche, il faut remonter un peu voire beaucoup dans le temps. À l’Antiquité, les hommes, à l’époque à pied, se croisaient sur leur droite. La majorité des humains étant droitiers, nos ancêtres portaient donc leur épée sur la jambe gauche pour la dégainer rapidement. Cette tradition a perduré lorsque le cheval devint le mode de transport pour les nobles afin d’éviter que leurs épées ne se touchent. À une époque où le mauvais savoir-vivre était passible de mort, il valait mieux éviter que nos actions soient interprétées comme une provocation en duel.

>> À lire aussi : Que veut dire Babtou ? 

Au XVIIIe siècle, les Anglais font de la résistance et décident de rouler à gauche

Jusqu’au XVIIIe siècle, le code de la route était inexistant (pour le bonheur de tous). Mais à cette époque, en Europe est apparu un chariot à grandes roues, le Conestoga, venu tout droit des États-Unis. Le cocher ne disposait pas de siège et était donc assis sur le cheval de gauche. Ça lui permettait de diriger l’attelage de la main droite avec son fouet. Pour des raisons pratiques, ces chariots roulaient majoritairement à droite.

En 1792, l’État de Pennsylvanie a officialisé la conduite à droite sur la route. Rapidement l’Europe a suivi le mouvement. Le roi de l’époque, Napoléon, grand stratège a su voir l’opportunité d’un tel changement lors des batailles. Habitués à commencer le combat par la gauche, il comptait jouer sur l’effet de surprise en entraînant ses hommes à attaquer par la droite.

Les résultats sont très concluants, et ont permis la victoire de la France contre l’Autriche. Napoléon était très influent en Europe et a donc imposé la circulation à droite sur « les routes nationales » à tous, sauf… aux Anglais. Rapidement, cette mesure a été adoptée par l’ensemble des pays sauf le Portugal ou l’Empire austro-hongrois qui firent de la résistance. Le Royaume-Uni, ennemi de la France à l’époque et invaincu n’a pas suivi les instructions de Bonaparte.

>> À lire aussi : Combien y a t-il vraiment de pays dans le monde ? Vous pourriez être bien surpris ! 

L’arrivée de l’automobile ne change rien pour les Anglais

Vers la fin du XIXe siècle, l’arrivée de l’automobile va renforcer cette distinction entre les pays. Rouler à droite devient la solution la plus pratique. Les premières automobiles disposaient d’un frein à main à l’extérieur de la carrosserie, à droite. Être assis du côté droit de la voiture permettait une meilleure surveillance du bord de la route, souvent en mauvais état afin d’éviter de tomber. Par la suite, le frein à main s’est déplacé au centre de la voiture et le volant à gauche.

Malgré tous ces changements, les Britanniques restent sur leurs positions et continuent de rouler à gauche. Enfin presque. Pour l’anecdote, il existe une rue en plein cœur de Londres où l’on roule à droite. Il s’agit de Savoy Court, route privée qui mène au célèbre Savoy Hotel. Légèrement provocateur non? Et bien l’explication est encore historique. Depuis plus de cent ans, les véhicules entrent dans la rue en s’engageant sur la droite. Cette exception a fait l’objet d’une loi spéciale au Parlement en 1902. La pratique qui permet aux taxis de déposer leurs clients du bon côté de l’établissement est alors autorisée. Très pratique pour les passagers qui ne sont pas obligés de faire le tour du véhicule en descendant.

Comme quoi, les Français savent se rebeller aussi. On a même envoyé Bilal Hassani pour nous représenter à l’Eurovision, c’est pour dire… The Beatles n’ont qu’à bien se tenir !

>> À lire aussi : L’origine et la signification du doigt d’honneur pourraient bien vous surprendre

En savoir plus sur : - -

Publié par Emma le 21 Mai 2019
 
0