20 films qu’il faut voir avant de mourir

Ces films qu’il faut voir !

Les films cultes, on les connaît à peu près tous. Même si la notion de « classiques » diffère selon les générations, les goûts et les couleurs, il y a des films qu’il faut voir voir car ils amélioreront votre vie. Voici notre sélection de 20 films qu’il faut voir avant de mourir >>>

 

  « Dirty Dancing », Emile Ardolino (1987)

dirty dancing

Un classique qu’on ne présente plus. Pour ceux qui ont fait l’erreur de ne pas le voir, Bébé passe ses vacances d’été dans un club-vacances avec sa famille et elle y rencontre Johnny qui danse comme personne. Ensemble ils s’exerceront au « Dirty Dancing » jusqu’à… (non on spoil pas). Amour, danse et vacances, rien ne peut vous mettre de meilleure humeur !

 

« Little Miss Sunshine », Valerie Faris & Jonathan Dayton (2006)

En un peu plus récent il y a cette comédie américaine où la petite Olivia rêve d’être une reine de beauté.  Lorsqu’elle apprend qu’elle a été invitée à participer au très sélectif concours « Little Miss Sunshine » toute la famille Hoover s’en va vers la Californie pour soutenir Olivia. Un voyage de trois jours dans leur break toute rouillée rempli de péripéties. Un film drôle et intelligemment construit qui dénonce les fléaux de la société américaine.

 

« La Miller, une famille en herbe », Rawson Marshall Thurber (2013)

les miller

Le personnage principal, David Burke, est un dealer de drogue à la petite semaine. Un jour, alors qu’il vaquait à ses occupations illicites, il se fait agresser par des voyous qui lui volent sa marchandise et son argent. Il doit alors rembourser son fournisseur avec une grosse livraison. Pour ne pas se faire repérer, il fonde une fausse famille grâce à des personnes qu’il connaît à peine. Ceux-ci vont l’accompagner pour le voyage et chacune de leur personnalités va s’avérer explosive. Les critiques pensent que cette comédie est à mi-chemin entre Little Miss Sunshine et Very Bad Trip. À voir !

 

Votre article continue en page 2. Cliquez sur « page suivante » pour continuer.

Publié par Inès Arrom le 06 Août 2018