Un cinéma parisien projette des films sur les murs de la capitale !

Le cinéma parisien La Clef a offert une projection d’un film emblématique de l’histoire du cinéma “La nuit du chasseur” de Charles Laughton, sur un mur de la capitale. Ce petit cinéma tente de faire profiter les habitants confinés du quartier et de continuer de démocratiser la culture cinématographique.  Le 17 avril 2020, cet organisme associatif fût le premier cinéma de Paris à offrir la diffusion gratuite d’un film au public pendant le confinement. Retour sur ce moment de partage inoubliable.

À lire aussi: Pendant 40 ans chaque année, ces 4 soeurs ont été photographiées dans le même ordre. Le dernier cliché va vous mettre un noeud dans la gorge…

L’histoire tumultueuse de ce petit cinéma parisien

Le cinéma de La Clef a une histoire pleine de rebondissements. En effet, ce petit cinéma et ses trois écrans a été créé en 1973 dans le 5 ème arrondissement de Paris. Dans les années 1980, la salle est ensuite reprise par le comité d’entreprise de la Caisse d’épargne d’Île de France. Elle est gérée par l’association Images d’ailleurs et animée par Sanvi Panou, elle devient alors réputée pour son programme de films venus d’Afrique et du monde arabe. 

Le comité d’entreprise de la Caisse d’épargne décide, en 2015, de se séparer du bâtiment. Cette nouvelle peine le personnel, qui tente de reprendre la salle. L’échec est cuisant. Même avec le système du crowfunding, les membres de l’entreprise abandonnent ce petit cinéma. 

Mais, en septembre 2019, un collectif composé de réalisateurs et réalisatrices, professionnel(le)s du cinéma, associations et cinéphiles, décide de reprendre la salle de La Clef et la renomme la La Clef Revival. Ce groupe arrive à proposer une séance par jour grâce à certains distributeurs indépendants mettant à disposition des films gratuitement. Le plus : les débats post-visionnage, qui font de ce lieu un sanctuaire de la culture cinématographique. La salle de La Clef se démarque donc depuis toujours, grâce à ses films rares et militants et à son concept d’entrée à prix libres. 

Malheureusement, un jugement judiciaire a forcé la fermeture de la salle le 19 décembre 2019. Mais le confinement a donné un élan aux acteurs fédérateurs de ce cinéma. En effet, les projections publiques gratuites sur les toits permettent au petit cinéma de continuer son initiative de démocratiser la culture cinématographique. Sans rémunération, le collectif cherche simplement à faire profiter les habitants confinés.

Des projections tous les vendredis soir sur les murs de Paris

Le 17 avril 2020, le cinéma de la Clef a retransmis, sur un toit de la capitale, un film de Charles Laughton, nommé “La nuit du chasseur” . Les spectateurs ont pu profiter de ce moment partagé, depuis leurs fenêtres. 

Avec cette séance, ce petit cinéma est devenu l’unique cinéma de Paris ayant diffusé un film à un public, depuis le début du confinement. C’est un geste généreux opéré par le collectif, qui a dû abandonner la salle en décembre.

Ce spectacle est totalement gratuit. Preuve que le cinéma a un pouvoir fédérateur qui continue d’opérer, même dans un contexte de crise.

Vendredi 24 avril, c’est le film de King Vidor, “L’homme qui n’a pas d’étoile” qui sera projeté à l’air libre ! Les voisins chanceux de ce petit cinéma pourront donc profiter du spectacle et le commenter via fenêtres interposées. 

Source : Slate.

À lire aussi: Au volant de sa Porsche, un célèbre sportif fait scandale en déclarant qu’il « em****e le covid-19 » (vidéo)

Publié par Salomee le 25 Apr 2020
0