Le Brésil prévoit un plan d’urbanisation en Amazonie. Un désastre pour la forêt amazonienne

Le gouvernement de Jair Bolsonaro au Brésil s’apprête à détruire une bonne partie de la forêt amazonienne. Un plan d’urbanisation économique est prévu d’ici peu.

 

 

C’est une nouvelle catastrophique pour la forêt amazonienne et l’environnement en général. Le ministre de l’Etat du Pará au Brésil a plusieurs projets de construction pour ce grand bout de nature. Elle propose notamment la construction d’un barrage hydroélectrique sur la rivière Trombetas, qui se trouve sur la rive nord de l’Amazone, un pont d’1,5 kilomètre sur l’Amazone, ainsi que le prolongement de la route nationale 163 vers le nord sur une distance d’à peu près 480 kilomètres. Santa Rosa a annoncé toutes ces mesures lors d’une interview à la radio locale. Il a bien évidement évité toutes questions sur l’impact environnemental pour de telles constructions.

 

Une partie de la forêt amazonienne sera détruite

La région amazonienne a été décrite comme « un territoire improductif et désertique qui gagnerait grandement à être intégré au système économique national« . Selon le ministre du Pará, le barrage hydroélectrique servirait à augmenter la productivité des entreprises de la région, et le prolongement de la route 163 à travers la forêt simplifierait le transport du soja jusqu’à la frontière nord du Brésil. Cependant, Santa Rosa n’a à aucun moment parlé de la destruction d’une partie de la forêt amazonienne causée par ces nouvelles constructions. Et il n’a encore moins mentionné les peuples indigènes qui sont propriétaires de ces terres. En effet, la région des Trombetas abrite quatre réserves autochtones, huit communautés quilombo, et cinq unités de conservation. « Ce projet aura un impact environnemental désastreux pour la planète et mettra en péril une région et des tribus indigènes devant être protégées par tous les moyens » explique Lucia Andrade, coordinatrice d’une ONG brésilienne de défense des droits des indigènes.

 

amazonie

 

Le plan « Barão do Rio Branco »

Ces mesures sont nées d’un grand projet de construction appelé « Barão do Rio Branco« . Ce plan tient également à installer des voies navigables et des chemins de fer dans l’Amazonie. Ce projet devrait être officiellement confirmé dans les deux prochains mois par un décret présidentiel. Il devra ensuite être validé par l’assemblée législative brésilienne dans les trois mois qui suivent sous peine d’être annulé. Le gouvernement de Bolsonaro n’a toujours pas expliqué comment ce plan, coûtant des milliards de dollars, sera financé.

En savoir plus sur : - -

Publié par Elisa le 31 Jan 2019
 
0