Un cachalot retrouvé échoué avec 100kg de détritus dans le ventre

Après avoir découvert un cachalot mort sur une plage de l’île de Harris dans les Hébrides en Ecosse, les locaux ont retrouvé 100kg de détritus divers à l’intérieur de l’estomac du cétacé, rapporte BBC news . Une découverte qui en dit long sur la pollution des océans. Filets de pêche, sacs plastique, gobelets, autant de choses qui n’ont normalement rien à faire dans la mer, et encore moins dans l’estomac d’un animal marin. Ce week-end, les habitants de l’île Harris (Ecosse) ont pourtant fait une double découverte: un cachalot échoué sur leur plage, avec à l’intérieur 100kg de plastique. Si les déchets ont pu être emportés au large par une tempête, le problème de la pollution marine n’en reste pas moins inquiétant.

détritus cachalot

Du cordage, des filets, le cachalot transportait une quantité impressionnante de détritus. (Crédit photo : SMASS)

À découvrir aussi : Voila pourquoi il est important de ne pas jeter de plastique dans les océans ! (VIDEO)

La pollution marine en augmentation

Les experts dépêchés sur place n’ont pas pu conclure avec certitude que la cause de la mort de l’animal était bien les ordures, mais en obstruant partiellement ou totalement l’intestin, celles-ci ont assurément provoqué son échouement. Cause direct ou pas, il n’en demeure pas moins que le plus embêtant reste ainsi la présence de ces détritus.
Les autorités ont ensuite creusé un trou dans la plage afin d’y enterrer l’infortuné cachalot. Selon le SMASS –Scottish Marine Animal Stranding Scheme  / le Programme écossais d’échouement des animaux marins en français-, les incident de ce type seraient en constante augmentation puisque de 204 en 2009, on est passé à 930 en 2018.

Du côté de la France, selon WWF, ce serait près de 600 000 tonnes de détritus plastiques qui finiraient dans la mer Méditerranée chaque année. Pire, nous serions les plus mauvais élèves de la région avec 4,5 millions de déchets plastiques produits par an en 2016 soit 66,6 kg par personne, dont seulement 22% serait recyclés.
Mais la situation est critique à l’échelle mondiale puisqu’en 2006, le Programme des Nations-Unis pour l’Environnement établissait que chaque Mile carré de l’océan contenait 46 000 morceaux de plastique flottant en surface. Une situation que ne s’est donc pas arrangée en treize ans.

À découvrir aussi : 16 photos alarmantes où la pollution plastique a envahi nos mers et océans

En savoir plus sur : - -

Publié par La Rédaction le 02 Déc 2019
0