Coronavirus : la pollution en chute libre, l’air devient plus pur ! (Vidéo)

C’est enfin une bonne nouvelle. Malgré les nombreux effets dévastateurs de ce virulent virus, l’atmosphère se porte de mieux en mieux. En effet, la pollution de l’air diminue considérablement en Italie, comme en Chine. Avec une vie au ralenti, une chute de la consommation, un arrêt des déplacements, une baisse des activités industrielles, l’air est plus pur ! Découvrez ces clichés surprenants dans la vidéo ci-dessous :

À lire aussi: La neige de l’Antarctique prend une couleur inquiétante rouge sang ! (Vidéo)

La pollution atmosphérique diminue drastiquement en Italie

Avec la mise en pause de la dolce vita italienne, c’est l’atmosphère qui se la coule douce. L’agence Spatiale Européenne (ESA) a partagé des images hallucinantes. Elles démontrent une chute drastique de la pollution de l’air en Italie. 

Selon Demotivateur, les images ont été capturées par le satellite Copernicus Sentinel-5P. Ce bijou technologique est le plus performant au monde pour visualiser les taux de pollution. France Inter rapporte que c’est surtout le dioxyde d’azote qui est en chute libre. Ce gaz est principalement émis par les activités industrielles et le trafic routier. Pas étonnant, le pays est confiné depuis le 8 mars 2020.

Après une diminution de la pollution de l’air de 30% en Chine, lors de son confinement, c’est au tour de l’Italie de jouir des conséquences positives du coronavirus. 

La capture de l’impact des activités humaines sur l’environnement

Ces captures mettent, encore une fois, en évidence la responsabilité des femmes et hommes dans ce fléau environnemental. 

Le réchauffement climatique, les problèmes de pollution sur la santé et sur les écosystèmes, la mutation des animaux vers les centres-villes, les incendies, nombres sont les conséquences désastreuses de l’activité humaine. 

Cette épidémie aura, au moins, servi à démontrer que l’exploitation à outrance des ressources, la surconsommation et autres sévices humains ébranlent notre maison collective. Ces captures ramènent donc une énième preuve de ce fléau. 

Le Monde rapportait, le 27 février 2019, que la pollution de l’air tuait 48 000 personnes par an en France. Cette baisse est donc bénéfique à tout point de vue et permet surtout d’éveiller les esprits.

À lire aussi: Pour bannir les sacs en plastique, la Thaïlande a trouvé des solutions hallucinantes !

En savoir plus sur : - - -

Publié par Salomee le 16 Mar 2020
0