La nature reprend ses marques pendant la crise : l’exemple de cette rivière méconnaissable au Pérou (VIDEO)

La rivière Rímac, au Pérou, reprend son allure cristalline pendant la crise sanitaire en cours. En effet, les activités humaines sont réduites, les déchets sont moindres, l’eau retrouve donc sa couleur naturelle. C’est l’Autorité Nationale de l’Eau du Pérou qui a remarqué ce changement positif ! Bien que dramatique, cette crise aura eu quelques conséquences appréciables, notamment celles concernant la nature. Découvrez les images stupéfiantes de cette rivière dans la vidéo ci-dessous:

À lire aussi: Durant 6 mois, elle arrête de se laver les cheveux, le résultat est époustouflant ! (vidéo)

Le nombre d’ordures dans cette rivière a diminué de 90%

Le Pérou est lui aussi frappé par la crise sanitaire du covid-19. En effet, de nombreuses personnes sont contaminées et le pays compte pratiquement 500 décès dus à cette maladie. Comme partout, l’activité du pays est réduite, l’économie en pause et les habitants sont confinés, ce qui entraîne des conséquences positives sur l’environnement. 

En effet, comme les eaux des canaux vénitiens, la rivière Rímac, traversant la ville de Lima, retrouve sa clarté. Dans cette ville polluée, énormément de déchets sont rejetés habituellement dans les eaux de ce grand fleuve rejoignant l’océan Pacifique. La réduction de déchets est stupéfiante, elle serait passée de 10 tonnes à moins d’une tonne pendant le confinement, soit une diminution de l’ordre de 90%.

La renaissance de cette rivière a été constatée par l’Autorité Nationale de l’Eau du Pérou. Le spécialiste de cet institut a souhaité alerter sur l’importance de cette dépollution des eaux, qui “est destinée à la consommation humaine et agricole” . “Elle ne devrait pas être une zone de déversement de déchets”  rappelle donc Flor de María Huamani Alfaro. Selon lui, “l‘état d’urgence a permis d’observer l’impact de l’action humaine sur l’eau.” , preuve qu’il est du pouvoir des humains de protéger la nature.

Ce confinement a permis de constater les dégâts de l’activité humaine mais surtout de se rendre compte de la rapidité d’adaptation de la nature, qui semble vite ressusciter. C’est une nouvelle très positive, si et seulement si elle est prise en compte pour adapter le monde futur. 

Source : Démotivateur.

À lire aussi: Selon plusieurs scientifiques, le coronavirus n’est que le début d’une succession de virus !

Publié par Salomee le 29 Apr 2020
0