Chine : pour la première fois, un homme porte plainte contre la reconnaissance faciale !

En Chine, l’un des clients d’un zoo a porté plainte pour la première fois, contre la reconnaissance faciale. Cette pratique est très répandue dans le pays, pourtant un grand nombre de citoyens se méfient de cette technologie qui collecte toutes leurs données personnelles.

En Chine, un homme porte plainte contre la reconnaissance faciale

En Chine, la reconnaissance faciale est omniprésente dans les aéroports, les hôtels et même dans les toilettes publiques. Mais lorsque ce professeur de droit chinois a voulu se rendre dans un zoo, il a été obligé de passer un scan de reconnaissance faciale. Indigné par cette méthode, le professeur a porté plainte.

La Chine se veut être leader en matière de technologies au détriment de sa population qui trouve que certains procédés technologiques sont trop intrusifs. Si au départ, les Chinois se sentaient plus protégés avec cette technologie, leurs visions ont évolué. Le professeur à l’université des Sciences Technologiques de la province de Zhejiang, Guo Bing ne supporte plus ces méthodes. Le système de reconnaissance faciale mis en cause est celui créé par Safari Park de Hangzhou afin de filtrer les entrées des visiteurs dotés d’une carte annuelle. Et cette histoire fait beaucoup parler, en Chine ! Sur le réseau social chinois, Weibo, les commentaires de l’affaire ont cumulé plus de 100 millions de vues. Un grand nombre de chinois demande l’interdiction pure et simple de la collecte de données biométriques.

Et ces données personnelles sont souvent utilisées à mauvais escient. Les numéros de téléphone par exemple, sont revendus à des sociétés faisant du démarchage téléphonique. Une situation qui pourrait devenir de plus en plus compliqué à gérer.

>>> À lire aussi : Au Japon, les « usines à légumes » deviennent indispensables !

Une intrusion dans la vie privée des citoyens chinois

Guo Bing a porté plainte auprès du zoo. Dans son rapport, il est noté que « la fuite ou l’utilisation des données personnelles, peuvent facilement porter atteinte à la sécurité et au bien des consommateurs » . Le tribunal de Hangzhou s’est chargé de l’affaire mais aucune date n’a été pour le moment divulguée.

En Chine, les caméras sont devenues omniprésentes dans le pays. Leur présence est justifiée au nom de la sécurité publique. Le gouvernement pourrait bientôt sanctionner « les abus des collectes mais pas son principe » a notifié Lokman Tsui.

Si la Chine est très connue pour ses prouesses en nouvelles technologies, le pays a encore du retard par rapport aux États-Unis. De plus, la reconnaissance faciale est entrée dans l’usage dans tout le pays. On peut payer ses courses, accélérer les contrôles d’identité dans les transports ou encore, humilier les piétons indisciplinés. Certaines toilettes publiques utilisent le scan facial pour délivrer du papier toilette…

La Chine devrait ralentir sa progression technologique, si elle ne veut pas que ces citoyens perdent confiance en leur système.

>>> À lire aussi : Japon : un restaurateur achète un thon géant à un prix exorbitant (Vidéo)

Publié par Jade le 17 Jan 2020
0