Une Youtubeuse révèle avoir été battue par un célèbre acteur… elle dévoile son corps meurtri ! (vidéo)

Une jeune femme a rapporté une histoire pour le moins choquante sur son compte Twitter ce lundi. Elle raconte comment un acteur de la Comédie-Française dont elle ne cite pas le nom, l’a battue et menacée de mort. Découvrez les images de ses blessures dans la vidéo ci-dessous :

A lire aussi: Violences conjugales : un homme qui battait sa femme abattu par un policier !

Des actes d’une violence extrême

Plain Chant est youtubeuse, elle est spécialisée dans la réalisation et le montage de vidéos sur le thème du théâtre. Le 29 juin elle a décidé de sortir du silence en racontant le calvaire qu’elle avait vécu, photos à l’appui. On peut y voir la jeune femme le visage tuméfié et couverte d’ecchymoses. Dans ses posts publiés sur Twitter, elle explique que ses blessures lui ont été infligées par un acteur. Cependant elle préserve l’anonymat de son agresseur.

Les faits se sont déroulés dans l’appartement du comédien. Il s’en serait pris à la jeune femme et l’aurait ensuite menacée de mort. Elle détient d’ailleurs des enregistrements vidéos pour prouver son agression. “Il m’a tirée par les cheveux dans tout l’appartement (…) m’a traînée au sol (…) a tenté de m’étrangler” rapporte-t-elle dans une série de tweets.

Elle a également retranscrit les menaces de son agresseur. “Pour la première fois de ta vie, tu vas aimer la vie. Tu vas voir comme c’est beau la vie quand tu vas la perdre. (…) Tu veux que je filme ton assassinat? Comme ça tout le monde saura ce qu’il s’est passé, pas comme Bertrand Cantat. Il y aura moins de doutes. J’ai très envie que tu meures“. Ces propos d’une extrême violence auraient été prononcés par le comédien alors même qu’il la battait.

Un appel aux victimes

La Youtubeuse affirme que ce déchaînement de violence n’est pas un acte isolé. En effet, elle a également été frappée le 6 mars, le 26 mars et le 2 mai. Elle a porté plainte pour “violence habituelle sur une personne vulnérable n’ayant pas entraîné d’incapacité supérieure à 8 jours“. Plain Chant encourage les victimes auxquelles seraient arrivées des violences similaires à se manifester auprès d’elle. “Je crois que l’omerta n’est plus possible dans le théâtre” s’est-elle insurgée. “(… ) je refuse qu’une autre puisse subir de telles violences de la part d’un homme, qu’importent son influence et sa notoriété“.

De son côté la Comédie Française s’est dite “profondément choquée” par le récit de la jeune femme. Elle affirme d’ailleurs condamner ce genre de comportement et prendra “les mesures qui s’imposent“.

A lire aussi: “J’allais creuser ma tombe si je faisais marche arrière” : Khatidja, une femme victime de violences conjugales, se confie (Vidéo)

Source: Le Figaro
Publié par Elodie le 01 Jul 2020
0