KFC confirme ce que nous redoutions tous à propose de son poulet : ça donne la nausée…

Selon un rapport du géant de la restauration rapide KFC , un tiers des poulets provenant des fermes d’abattage britanniques, souffrent d’inflammations douloureuses. Plus connues sous le nom de dermatite plantaire, elle peut empêcher les oiseaux de marcher correctement selon The Guardian.

Kfc se soucie de plus en plus du bien-être animal

A lire aussi: McDonald’s : elle trouve une abomination dans son hamburger et pousse un coup de gueule (Vidéo)

KFC se soucie de plus en plus du bien-être animal

Depuis quelque temps, KFC réalise une série de gestes qui montrent une volonté de se soucier du bien-être animal. La chaîne de restauration rapide américaine a récemment adhéré au Better Chicken Commitment afin d’améliorer les normes de bien-être animal pour les oiseaux. C’est dans ce même esprit que l’entreprise a partagé les données de son tout premier rapport sur le bien être animal.

Ainsi, on a pu apprendre que de nombreux volatiles souffraient de dermatite plantaire. Mais qu’est-ce que cette inflammation? La dermatite plantaire se manifeste par des lésions au niveau des pattes. Elles sont généralement dues à mauvaise ventilation ou à une mauvaise gestion de la litière des poulets. D’ailleurs, un poulet de KFC sur 10 souffre de brûlures du jarret causées par l’ammoniac provenant des déchets des autres oiseaux. Même si le nombre d’animaux qui meurent ou sont abattus pour cause de maladie diminue, le taux de mortalité des fermes KFC reste toujours à 4% (400 oiseaux sur un troupeau de 10 000).

Vers un contrôle des fermes de fournisseurs

Les militants du bien être animal ont tenu à féliciter la firme pour avoir rendu publiques ces données. Cependant la chaîne a encore « beaucoup de progrès à faire » comme le fait remarque Lindsay Ducan la directrice de campagne chez World Animal Protection.

KFC souhaite voir évoluer davantage ses 34 fournisseurs vers des races à croissance plus lente. En effet, les poulets qui se trouvent dans les fermes atteignent généralement leur poids d’abattage au bout de 30 jours. Ces races à croissance plus lentes, seront moins sujettes aux maladies et aux blessures et n’auront par conséquent plus besoin qu’on leur administre régulièrement des antibiotiques. Bien que l’utilisation d’antibiotiques ait diminuée, la marque a constaté une légère augmentation de leur utilisation chez les fournisseurs l’année dernière.

KFC souhaite également réduire la densité de stockage dans ses fermes fournisseurs. En effet, les densités plus élevées sont associées à un certain nombre de problèmes de santé et de bien-être des animaux. On y compte la dermatite plantaire ainsi qu’une capacité réduite à présenter un comportement naturel.

A lire aussi: Un carnivore mange des nuggets de chez KFC devant des activistes vegans

En savoir plus sur : - -

Publié par Elodie le 31 Juil 2020
0