Passez une nuit dans un chalet en chocolat grâce à Booking.com

 

C’est une création unique au monde : un chalet à la Française entièrement fait de chocolat ! Une initiative de Booking.com qui a permis à quelques chanceux de vivre cette expérience insolite. Car, tout de ce cottage est à croquer !

 

Un chalet qui se mange

À l’exception peut-être du lit. Mais que ce soient les murs, le sol et les plafonds ….Tout est travaillé et sculpté pour être au plus proche des textures des vrais matériaux. Du bois au marbre, en passant par les luminaires, les portes, ou encore les rondins de bois, tout est absolument à croquer.

 

Et comme si l’intérieur ne suffisait pas, le jardin aussi offre quelques surprises. Plongez dans les délices d’une mare en chocolat blanc ou se promènent quelques canards, un parterre de fleurs de cacao, et un lapin de Pâques. Baptisé le « Choco’ttage », cette sculpture est visible dans la ville de Sèvres, au cœur des jardins de la cité de la céramique.

 

original-chalet-en-chocolat-booking

Le Choco’ttage où tout est à croquer !

 

Une expérience insolite proposée par Booking

Un chalet tout choco, c’est le défi absolument fou d’un passionné, Jean-Luc Decluzeau. Sollicité par Booking.com, il relève le challenge et réalise cet édifice de 18 m². Il aura fallu 1,5 tonnes de chocolat fourni par le Musée Gourmand du chocolat pour y parvenir. Le but étant de proposer, par l’intermédiaire du site Booking.com, une expérience unique en son genre : passer une nuit dans un chalet de chocolat.

 

Pour y parvenir, les gagnants ont dû réserver à l’avance leur nuit prévue pour le 5 et 6 octobre prochains. Tirés au sort, ils pourront donc pénétrer dans le monde de Charlie et la Chocolaterie le temps d’une nuit. En plus du séjour, ils pourront également participer à l’atelier de confection d’un chalet en chocolat avec Jean-Luc Decluzeau et savourer un délicieux dîner. Et parce qu’elle est éphémère, cette œuvre sera visible le dimanche 7 octobre avant que l’intégralité du chalet ne finisse en fondue… au chocolat.

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Claire le 14 Oct 2018
 
0