Avez-vous remarqué ce détail sur vos manettes de console Nintendo ? Une plainte a été déposée

L’association de défense des consommateurs s’est intéressée à Nintendo et plus particulièrement à ses manettes. Le fabricant de console de jeux vidéo est accusé de mettre en vente des manettes qui tombent très rapidement en panne. C’est pourquoi, l’UFC-Que-Choisir a décidé de porter plainte pour « obsolescence programmée ».

Nintendo Switch accusé d'obsolescence programmée

>>> À lire aussi : Nintendo Switch : un jeu avec nudité et contenu sexuel vendu par erreur à « tout public »

Nintendo dans le viseur de l’UFC-Que-Choisir

Ce mardi 22 septembre, l’UFC-Que-Choisir annonce dans un communiqué, porter plainte contre Nintendo accusé d’ « obsolescence programmée » concernant ses manettes Joy-Con. D’après la loi, ce terme désigne « l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement ».

Cette plainte fait suite aux plaintes de milliers d’utilisateurs qui « rencontrent un problème récurrent avec la commande de direction d’une des manettes ». Selon l’association, il n’existe que deux raisons à cette panne :

  • Une usure prématurée des circuits imprimés ;
  • Un défaut d’étanchéité qui entraîne une quantité inquiétante de débris et poussières au sein du joystick.

Malheureusement, ce défaut apparaît « quel que soit le profil ou l’âge du joueur, même en jouant moins de 5h par semaine. 25 % des consommateurs ont même vu la panne survenir dans les 6 mois après l’achat, malgré la faible utilisation de la console ».

>>> À lire aussi : Parc Nintendo : le parc d’attractions ouvre en 2020 !

Une panne récurrente sur les manettes de la Nintendo Switch

L’association rappelle que Nintendo est dans le viseur depuis 2019, soit deux ans après la sortie de la console Nintendo Switch. Des joueurs ont commencé à se plaindre d’ « une panne récurrente et bloquante du ‘Joy-Con’ (manette) utilisé pour orienter les personnages ou évoluer dans les menus ».

Le géant japonais n’a pas reconnu tout de suite ce défaut technique, mais a toutefois décidé de réparer et remplacer gratuitement les manettes défectueuses aux États-Unis puis en France suite à la mise en demeure demandée par UFC-Que-Choisir. Malgré ces réparations, le problème est toujours là et Nintendo fait l’autruche. L’association appelle les joueurs à raconter leur expérience dans un formulaire.

>>> À lire aussi : La PS5 Showcase dévoile un nouveau jeu Harry Potter !

Publié par Justine le 22 Sep 2020
0