Les curateurs de musée partagent les pièces les plus insolites qu’ils gardent dans leurs collections

Il y a certains « trips » qui sont difficiles à comprendre pour les non-initiés. C’est notamment le cas de ce petit jeu qui amuse beaucoup… les curateurs de musée. Confinés chez eux comme tout le monde, les musées étant tous fermés. Les curateurs ont mis au point un challenge qui les amuse beaucoup sur Twitter. Il consiste à publier les pires objets de leur collection, qu’ils n’osent même pas exposer et préfèrent garder cachés dans une réserve. Regardez la vidéo pour voir les meilleures et surtout les pires pièces de musée qui existent au monde.

> À lire aussi : Paris ouvre un musée étonnant, dédié aux illusions d’optique !

Les curateurs ont eux aussi trouvé un challenge pour les occuper pendant le confinement

Si vous osez suivre sur Twitter le hashtag #CuratorBattle (Le bataille des curateurs), vous risquez de tomber sur des publications quelque peu étranges. Les responsables de collections s’amusent depuis quelques jours à publier des photos des pièces les plus insolites de leurs collections. Ce petit jeu a débuté il y a une semaine et il a bien vite pris, les musées du monde entier ayant participé. C’est le Yorkshire Museum qui a lancé le concours des pires objets en postant la photo d’un chignon provenant d’un scalp d’une femme de l’époque romaine. « Pouvez-vous battre ça ? », demande le musée.

> À lire aussi : Les excréments d’Amy Winehouse et des préservatifs ayant appartenu aux Rolling Stones exposés dans un musée des curiosités ! (vidéo)

Des photos d’objets étranges, glauques, insolites sont postées sur Twitter

En réponse, le Musée des sciences naturelles d’Écosse a envoyé une photo d’une « sirène empaillée ». Il s’agit d’une œuvre d’un taxidermiste qui a recréé le faux cadavre d’une sirène. Le château de Norwich a posté la photo d’un coussin à épingles en forme de gousse de haricot. Des visages ont été peints sur les petits pois de la gousse. Un autre curateur britannique envoyé une photo d’un cœur de brebis séché criblé d’aiguilles et de clous, telle une poupée vaudou, qui date du début du 20e siècle. Regardez la vidéo pour voir d’autres objets insolites et étranges, comme une collection d’yeux de verre, une poupée en porcelaine au regard démoniaque ou des pattes de chèvres conservées dans le formol.

> À lire aussi : Découvrez les 10 plus beaux musées du monde

Crédits : Captures Twitter

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Nicolas F le 25 Avr 2020
0