Pour connaitre le sexe de leur bébé, les futurs parents balancent une pastèque pleine de colorants dans la gueule d’un hippopotame

La folie des gender reveal parties aux États-Unis pousse les jeunes parents à imaginer des scénarios de plus en plus farfelus, impressionnants, étonnants ou stupides pour annoncer le sexe de leur futur bébé. Bridgette et Jonathan se sont rendus au zoo d’Austin pour découvrir s’ils attendaient un garçon ou une fille. Ils ont ensuite lancé une pastèque dans la gueule d’un hippopotame, qui a éclaté le fruit, laissant s’écouler un liquide bleu, leur annonçant qu’il s’agirait d’un garçon. Regardez la vidéo pour voir leur geste stupide et peut-être même nocif pour l’animal :

> À lire aussi : Ils organisent une fête pour découvrir le sexe du futur bébé en famille, mais la future maman est loin de s’imaginer ce qui l’attend (vidéo)

La pire vidéo de gender reveal au monde ?

Cette vidéo a rapidement été qualifiée de « pire gender reveal au monde ». Les Américains essaient par tous les moyens d’être les plus originaux possibles pour annoncer le sexe de leur bébé. Un peu comme la folie des demandes en mariage, que l’on faisait autrefois en toute simplicité lors d’un repas au restaurant, aujourd’hui, il faut imaginer des scénarios fous si on ne veut pas passer pour ringard. De la même manière, les gender reveal parties classiques qui consistaient à manger des cupcakes roses ou bleus en fonction du sexe du bébé, sont devenus trop banales.

> À lire aussi : Avez-vous déjà vu un héron surfer sur le dos d’un hippopotame ?

Les futurs parents donnent une pastèque colorée à manger à un hippopotame

« Ce fut l’un des jours les plus heureux de ma vie », a expliqué Bridgette, après avoir vécu un grand moment en compagnie de Tank, un hippopotame. Avec la complicité du zoo d’Austin, Bridgette et son mari Jonathan ont découvert qu’ils allaient avoir un bébé garçon. Ils ont lancé une pastèque dans la gueule de l’hippopotame, qui n’en a fait qu’une bouchée. La pastèque avait été colorée avec un colorant naturel (on présume), permettant de teinter la pulpe et le jus. « Après des années à élever notre magnifique jeune fille, nous avons décidé d’essayer d’avoir un autre bébé », raconte Bridgette. « Ça nous a pris du temps et pas mal d’argent en traitements de fertilité mais je suis finalement tombée enceinte. Nous aurions été ravis d’avis de la même façon si nous avions eu une deuxième fille, mais nous aurions alors continué à essayer d’avoir un garçon et ça aurait pu nous coûter cher ».

> À lire aussi : Il se fait démolir sa voiture par…un hippopotame très énervé ! (vidéo)

Ils assurent n’avoir causé aucun tort à l’animal

Mais les internautes n’en pas eu grand-chose à faire de savoir si elle attendait un garçon ou une fille. « Je déteste les humains », écrit un internaute en colère après avoir vu la vidéo. « Le bébé de cette personne n’est pas assez important, même de loin, pour avoir le droit de donner 5 kilos de colorants à un hippo ». « Je trouve que ça aurait seulement pu marcher si on avait donné le mari à manger au hippo », écrit encore un autre. Ou encore : « Traitez un peu les animaux avec humanité ! ». Mais Bridgette s’est voulue rassurante sur ce point : « En ce qui concerne l’hippopotame et son bien-être, il a été élevé par un propriétaire fantastique qui nous a assisté lorsqu’on le nourrissait afin que ce soit sûr pour lui de manger la pastèque… C’était de la gelée bio dans la pastèque. Et oui, Tank était plus que content d’avoir reçu cette friandise ».

> À lire aussi : Un centaine d’hippopotames ont été retrouvés morts dans une rivière en Namibie !

Crédits : TikTok

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Nicolas F le 28 Sep 2019
0