Une transition hors-norme : en un an il passe de garçon d’honneur à demoiselle d’honneur

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

 

Il y a un an, Megan Bound était un homme. Elle ne s’est jamais sentie à l’aise en tant qu’homme et a donc commencé sa transition pour changer de sexe…et ça n’a pris qu’un an.

Un long combat pour s’accepter

Un garçon en surpoids, c’était tout le contraire de ce que Megan voulait être. Dans une interview accordée à Unilad, elle avoue que déjà petit, elle se sentait plus à l’aise entourée de filles. Elle a plusieurs fois essayé les robes de sa mère, son maquillage et son vernis. Mais comme elle n’avait jamais été prise sur le fait accompli, elle ne savait pas encore qu’elle était « différente ». Elle se sentait comme une femme bloquée dans le corps d’un homme.

Il y a tout juste six ans, elle ne se doutait pas qu’elle pouvait changer de sexe. Au fil des années elle s’est documentée mais a eu du mal à accepter sa situation. C’était il y a seulement un an de cela qu’elle a sauté le pas en commençant la prise d’hormones.

Une transition hors-norme

« À partir de ce moment-là, je savais que pour aller au bout de mon acceptation, je devais commencer par m’aimer comme je suis« , se confie-t-elle à Unilad. Elle a d’abord pensé à sa santé, et donc tout naturellement à son poids. Elle changé de sexe mais elle a aussi changé son mode de vie. Elle avoue que sa prise de poids excessive pendant de longues années était due au fait qu’elle ne se sente pas à l’aise en tant qu’homme.  Elle a drastiquement changé son alimentation et a perdu la moitié de son poids en moins d’un an.

 

Au départ elle n’avait prévenu personne de sa transition et faisait sa métamorphose dans son coin. Sauf qu’il s’avère être  très difficile de traverser une transition seul.e. Après quelques mois, elle en a enfin parlé a sa famille ainsi qu’à ses plus proches ami.e.s. Avec tout le soutien qu’elle a reçu, elle a oser faire son coming out publiquement, « à partir de ce moment là, j’ai perdu quelques bon amis et les choses étaient un peu plus compliquées avec certains membres de ma famille, mais les choses se sont tasser petit à petit. J’ai réalisé que ceux qui ne pouvaient pas m’accepter comme je suis réellement, ne tenaient pas vraiment à moi« .

 

Cette transition lui a permis de simplement se retrouver et même de se trouver sexuellement, puisqu’elle a réalisé depuis peu qu’elle aimait aussi les hommes. Aujourd’hui elle se considère comme bi-sexuelle et est très heureuse. Dans la vidéo ci-dessus, on y voit les photos des étapes de sa métamorphose qu’elle a posté sur Reddit.

Publié par Inès Arrom le 09 Juil 2018