Laurence Boccolini : gravement attaquée sur les réseaux sociaux, elle répond à ses détracteurs !

C’est le choc de cet été : la perte de poids de Laurence Boccolini. Il faut dire que l’avant/après est impressionnant pour cette animatrice de 55 ans. Mais visiblement, cela n’est pas du goût de tout le monde puisqu’elle continue à recevoir des messages de haine sur les réseaux sociaux.

 

 

La perte de poids de Laurence Boccolini

Laurence Boccoloni a toujours eu du mal avec son poids. Et même si pour elle, il est important être bien dans sa peau, elle avoue que ça n’a pas toujours été facile. D’ailleurs, suite à la vague médiatique qui publie des photos de sa transformation, elle déclare « certes, l’enveloppe un peu minci mais le message est toujours le même, d’être bien comme on est. »

 

 

Une perte de poids qu’elle justifie à cause de sa maladie, une polyarthrite rhumatoïde. Et c’est sa fille de cinq ans,Willow, qui lui a donné la force de passer pas. « Il fallait que je perde du poids pour ma maladie car j’ai une petite fille âgée de cinq ans. Avec le poids que je faisais, les doses de cortisone que je prenais, ce n’était plus supportable, il fallait que je maigrisse. Ma fille a cinq ans, elle court et moi il faut que je suive. C’est tout simple. »

 

 

laurence-boccolini-perte-de-poids-message-de-haine_internautes

« les gens vont moins l’aimer. »

 

 

 

Les messages de haine à l’attention de Laurence Boccolini

Mais devant cette transformation impressionnante, Laurence Boccoloni est loin de faire l’unanimité. Bien au contraire, les internautes n’hésitent pas à publier des messages de haine sur les réseaux sociaux visant directement l’animatrice. On peut y lire notamment « elle a l’air malade.» Ou encore : « les gens vont moins l’aimer. »

 

 

Alors, à ses détracteurs, Laurence Boccolini répond sans détour : « je leur réponds ce ne sont pas mes bourrelets qui ont du talent. J’ai refusé beaucoup de fois d’être l’égérie des marques pour rondes, des marques des régimes. Des filles qu’il assume, tant mieux pour elle. L’important c’est être bien avec ce qu’on fait, dans sa peau et dans sa tête. »

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Claire le 15 Déc 2018
0