Ces photographes nous montrent qu’il faut se méfier des clichés diffusés durant le confinement… et même après !

Le confinement a connu des hauts et des bas. Des débuts difficiles, où les Français ont dû faire preuve de civisme afin de respecter les mesures de confinement mises en place. Des relâchements parfois, des coups de colères, et souvent de la solidarité. Mais au-delà des Fake News rédactionnelles, les photos peuvent également être des vecteurs de fausses informations.

Crédit : Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali

>> À lire aussi : Confinement : ce phénomène dangereux et inquiétant qui s’amplifie depuis quelques semaines sur les routes

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali, deux photographes, ont voulu montrer aux gens que les clichés peuvent être des vecteurs de fausses informations, selon l’angle choisi par le photographe lui-même. Sous forme d’un petit jeu, les deux hommes sont allés se promener. Alors que Philip Davali devait montrer les scènes sous un angle négatif (non-respect des distances de sécurité et de confinement par exemple), son collègue devait montrer la vérité. Au final, une même scène dévoile deux visions différentes, dont l’une est très irritante !

Crédits : Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali

>> À lire aussi : Déconfinement : Certains centres commerciaux resteront fermés après le 11 mai

 

Crédits : Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali

 

Crédits : Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali

 

Crédits : Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali

Votre article continue en page 2, cliquez sur la page suivante !

Publié par Jessy le 04 May 2020
0