Un enfant de 12 ans agresse sexuellement une femme de 33 ans…

De nos jours, les enfants sont de plus en plus précoces. Ils baignent dans les nouvelles technologies depuis leur plus tendre enfance et ont accès à des contenus qui ne sont pas forcément adaptés à leur âge.

Un enfant de 12 ans agresse sexuellement une femme de 33 ans

Hier soir, aux alentours de 19 h, une jeune femme rentre chez elle et traverse la rue de Lille. Elle marche seule dans la petite ville d’Agen (Lot-et-Garonne). Soudain un enfant d’une douzaine d’années surgit de nulle part et commence à s’en prendre physiquement, à la jeune femme.

L’enfant de 12 ans, plaque alors la jeune femme sur le mur avant de « l’attoucher » sexuellement. Forte heureusement, le compagnon de la jeune femme se trouvait non loin du lieu de l’agression et a pu lui venir en aide. L’enfant a été arrêté par la police.

>>> À lire aussi : Une maman découvre que son fils fait ses devoirs de math… avec l’aide d’Alexa

Des antécédents psychiatriques

L’agresseur de 12 ans n’a pas pu être placé en garde-à-vue (car l’âge minimum pour les mineurs est de 13 ans). Et d’après les premières conclusions de l’enquête, l’enfant aurait depuis son plus jeune âge des problèmes psychologiques. Une expertise doit être menée pour savoir si le jeune garçon est responsable ou non de ses actes.

Plusieurs possibilités sont envisagées :

  • L’enfant a des soucis psychologiques et devrait être suivi par un professionnel pour ne pas faire du mal à autrui (mais aussi à lui même).
  • L’enfant a (peut-être, nous utilisons bien ce terme,) suivi l’exemple qu’il a vu dans sa maison ou dans son entourage. Très souvent les enfants reproduisent ce qu’ils voient. Généralement, ce sont des actions qui sont faites par les parents…
  • L’enfant a eu accès à des sites « pornographiques » en échappant à la surveillance de ses parents. Il aurait peut être utilisé l’ordinateur sans leur autorisation et aurait voulu reproduire ce qu’il avait vu dans « certaines vidéos » .

 

>>> À lire aussi : La loi anti-fessée ? « Moi je m’en suis pris et heureusement » Pascal Soetens se positionne pour la fessée ! (vidéo)

En savoir plus sur : - - -

Publié par Jade le 08 Nov 2019
0