En se faisant simplement craquer le cou, elle finit paralysée

Publié par Claire le 16 Avr 2019


Cela peut sembler incroyable, et pourtant c’est l’histoire de Nathalie Kunicki, une Londonienne de 23 ans. Alors qu’elle était avec un ami en train de regarder tranquillement un film, elle s’est étirée et a soudain entendu un « craquement » fort. Peu après, elle s’est rendu compte qu’elle ne pouvait plus poser sa jambe gauche par terre car elle était paralysée

>> À lire aussi : Paralysée et alitée depuis 32 ans, elle n’a que la peinture pour vivre et devient une peintre à succès

Elle se fait craquer le cou et devient paralysée

Les faits se déroulent 4 mars 2019 à Londres. Alors que Nathalie Kunicki passe tranquillement la soirée avec un ami, elle décide soudain de s’étirer avant d’aller dormir. Et brusquement, elle entend un « craquement » extrêmement fort. « Je me suis endormi et quand je me suis réveillé environ 15 minutes plus tard. Je voulais aller aux toilettes mais je pouvais sentir cette jambe dans le lit et je demandais à mon ami s’il pouvait bouger sa jambe. »

Rapidement, elle contacte le service d’urgence et sera transportée à l’hôpital en ambulance. Sur place, les médecins détectent un caillot de sang qui aurait déclenché un accident vasculaire cérébral entrainant sa paralysie. « Les médecins m’ont dit plus tard que c’était seulement l’étirement de mon cou qui avait provoqué la rupture de mon artère vertébrale. C’était spontané et il y avait une chance sur un million que cela se produise. »

>> À lire aussi : À 4 ans, cette petite fille est paralysée à cause d’un cours qui a mal tourné… Quand vous verrez ce que lui a fait faire la prof, vous allez halluciner

en-se-faisant-simplement-craquer-le-cou-elle-finit-par-etre-paralysee

Paralysée, elle retrouve peu à peu ses mouvements

A la suite de son accident vasculaire cérébral, Nathalie est extrêmement choquée. En effet, la minute d’avant tout allait bien, et celle d’après, elle est en fauteuil roulant et paralysée.« Je m’attendais à me réveiller de cette opération miraculeuse et tout serait réglé, mais ma mobilité était pire et ils ne pouvaient pas nettoyer le caillot. Au début, je ne pouvais pas bouger mon pouce et mon index. Je pouvais en quelque sorte bouger mon poignet de haut en bas, je ne pouvais pas lever mon bras, je pouvais plier ma jambe gauche mais je ne pouvais pas me tortiller les orteils. »

Heureusement, avec des exercices réguliers, elle se sent « beaucoup mieux » et recommence à pouvoir bouger l’ensemble de son corps. Même si les médecins ne peuvent encore pas se prononcer sur son rétablissement complet, elle pense pouvoir retourner à son travail qu’elle aime tant d’ici 6 à 12 mois.

>> À lire aussi : À 5 ans, elle est paralysée et muette à cause d’une chose tellement anodine ! (vidéo)

En savoir plus sur : - - -