Une mère de famille est dans le coma après avoir bu du Coca Light au lieu du Coca

Elizabeth Perkins, 30 ans, souffre d’une allergie rare mais grave. Allergique notamment à l’aspartame, elle pourrait mourir en ingérant cet édulcorant utilisé pour remplacer le goût du sucre dans les boissons gazeuses sans sucre. Par mégarde, on lui a servi un Coca Light dans un bar, alors qu’elle avait demandé un Coca normal. La réaction fut immédiate et elle est restée pendant 3 jours dans le coma.

> À lire aussi : Top 11 des produits du quotidien que vous ne trouverez plus dans le commerce d’ici 2020

Allergie à l’aspartame, elle a failli mourir en buvant du Coca Light

L’aspartame est un édulcorant que l’on retrouve dans de nombreux produits manufacturés. Il se retrouve en grande quantité dans les sodas et notamment dans les version Light ou Zero de nombreuses boissons. Elizabeth Perkins le sait bien, et elle scrute minutieusement les étiquettes de tous les produits qu’elle achète en grande surface. Malheureusement, elle a été moins vigilante quand elle a commandé un Coca dans un bar près de chez elle, à Swadlincote, en Angleterre. Le tenancier du bar lui a servi un Coca Light, sans penser aux conséquences. En effet, de plus en plus de bars servent automatiquement les versions édulcorées pensant bien faire en vendant des produits moins sucrés mais aussi depuis cela coute moins cher depuis qu’il y a une taxe supplémentaire sur les boissons sucrées.

> À lire aussi : Le Coca Zero va disparaître au profit d’un nouveau Coca sans sucre, en plus des Coca Light et Life

Elle s’est réveillée après un coma de 3 jours

« Je ne pense pas que les gens réalisent la grande différence que cela peut faire. Moi j’ai failli mourir », explique la jeune maman. « Les gens vous servent automatiquement la version sans sucre mais pour moi ce genre d’erreur peut être fatal. Dès que j’ai pris une gorgée, j’ai tout de suite su qu’il avait un drôle de goût. Et là j’ai senti cette sensation de malaise habituelle. Directement je me sens faible, la tête qui tourne, la pièce est plongée dans le noir et mon corps essaie de réagir à la réaction allergique. » Là, c’est le trou noir total. Elle apprendra plus tard qu’un ami a dû la conduire à l’hôpital… Elle s’est réveillée trois jours plus tard. Elle est sortie du coma quand toute la substance fut éliminée de son corps. Malheureusement, cette allergie est aussi génétique et ses deux fils souffrent de la même condition. Selon elle, toutes les lois anti-sucre menacent sa vie, car de plus en plus de fabricants veulent bien faire en remplaçant le sucre par des édulcorants. L’un de ses fils a déjà dû être hospitalisé, plongé dans le coma et mettant sa vie en danger.

> À lire aussi : Choc santé : des chercheurs viennent de faire une découverte assez inquiétante au sujet des boissons light

Crédits : Storytrender

En savoir plus sur : - - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 12 Oct 2019
0