Wifi, bière, Frigidaire, essuies-glace : derrière toutes ces inventions qui ont changé notre quotidien se cachent des femmes

Le 10 avril dernier, le monde découvrait la première photo d’un trou noir. Derrière cette découverte, Katie Bouman. Cette ingénieure de 29 ans est devenue une véritable star quand une photo d’elle aux anges après cette découverte a fait le tour de la toile. Mais bien sûr, le fait qu’une femme soit à l’origine d’une avancée scientifique n’a pas plu à tout le monde. Pour certains, la science est un domaine masculin et les femmes n’ont aucun rôle à y jouer. Et pourtant ! Il existe des centaines de femmes scientifiques. Rien que pour la photo du trou noir, plus de 40 chercheuses ont participé au programme de recherche ! Malheureusement, on retient plus facilement les scientifiques masculins, ce sont leurs noms qui sont inscrits dans les livres d’Histoire et de culture générale. Pourtant, de grandes découvertes ont été faites par des femmes. Des objets que vous utilisez au quotidien sont les fruits du travail des ces chercheuses.

Florence Parpart et le frigidaire

Avant l’arrivée du réfrigérateur, on devait utiliser des box réfrigérés avec de la glace. Avec l’arrivée de l’électricité, ce processus est devenu obsolète et Florence Parpart l’avait bien compris. En 1914, elle crée le premier réfrigérateur. Cette invention va révolutionner la consommation de produits alimentaires. Si aujourd’hui, avoir un frigo chez soi est totalement normal mais à l’époque, c’était une véritable révolution !

Mary Anderson et les essuies-glace

Si on retient le nom de Ford pour les révolutions liées à l’automobile, on devrait aussi garder celui de Mary Anderson. Son invention, les essuie-glaces, a permis à des milliards de conducteurs d’utiliser leur voiture sous la pluie, la neige ou même la glace. Grâce à elle, les accidents de la route sont grandement limités.

Inventions femmes essuie glaces

Josephine Cochrane et le lave-vaisselle

Josephine Cochrane est à l’origine d’une invention qui a aidé des millions de femmes : le lave-vaisselle. En 1988, de nombreuses employées de maisons et de femmes au foyer perdaient du temps à faire la vaisselle. Joséphine, qui recevait beaucoup et avait besoin de nettoyer beaucoup de vaisselles rapidement, se serait exclamée : « Si personne ne veut inventer de machine à laver la vaisselle, je le ferai moi-même !« .

Le lave vaisselle, une invention de femmes

Ada Lovelace et le code informatique

Dès sa plus tendre enfance, Ada Lovelace a un goût très prononcé pour les mathématiques. Au fil des années elle engorge une multitude de connaissances, ce qui est très rare pour une femme à son époque (l’Angleterre victorienne). Elle en arrive à travailler sur la machine conçue par un autre mathématicien : Babbage. En traduisant pour lui un article, elle ajoute plusieurs notes. L’une d’entre elles contient le premier algorithme de l’Histoire. Elle meurt à l’âge de 36 ans et c’est Alan Turning qui reprend ses travaux, sans jamais la citer. Sans elle, il n’y aurait jamais eu de sites web. De nombreuses inventions découlent du travail d’Ada qui est aujourd’hui considérée comme la mère des programmeurs. Sans elle, ce site web n’aurait jamais existé et vous n’auriez jamais pu lire cet article.

Hedy Lamarr et le wifi

Hedy Lamarr était une actrice hollywoodienne extrêmement belle. Mais elle s’ennuyait beaucoup parmi les autres acteurs et pour s’amuser, elle commença à développer un système de communication sans fil. En 1941, le « Spread Spectrum » était né. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle tenta de convaincre l’armée d’utiliser sa découverte pour crypter les communications. Mais à cause de son physique, personne ne la pris au sérieux. Ses recherches sont malgré tout conservées. Quelques années plus tard, sa découverte est dépoussiérée et servira de base pour créer le concept du wifi.

Hedy Lamarr femmes inventrice

Le Dr. Grace Hopper et l’ordinateur

Grace Hopper était une informaticienne et un général de la marine américaine. À son époque, les ordinateurs sont réservés aux militaires et aux mathématiciens car le langage utilisé était trop compliqué. Pour rendre accessible cette technologie au grand public, elle crée le langage COBOL. Grâce à elle, les ordinateurs ont pu se développer et coloniser la planète. Sa découverte a été utilisée jusque dans les années 1990 où elle a été remplacée par un langage plus moderne. Grace Hopper est également la première informaticienne à avoir utilisé le terme « bug informatique » . Un insecte s’était coincé dans un de ses serveurs et avait fait planter son ordinateur. En anglais, insecte se dit « bug » et c’est ce mot qui a été gardé pour parler d’un problème informatique.

>> À lire aussi : Qui est Karie Bouman : la brillante et jeune scientifique à qui on doit la première photo d’un trou noir ?

Marie Van Brittan-Brown et la vidéo-surveillance

Tous les voleurs du monde détestent Marie Van Brittan-Brown. Elle travaillait en tant que baby-sitter et vivant dans un quartier où le tôt de criminalité était très élevé, elle avait peur pour son domicile quand elle n’était pas chez elle. En 1966, elle imagine une solution et invente avec son mari la première caméra de sécurité. La caméra pouvait observer quatre points différents. Les images étaient ensuite redirigées vers un écran de contrôle. La prochaine fois que vous passez devant une de ces caméras, pensez à sourire pour Marie.

Femmes invention caméra de sécurité

Le Dr. Maria Telkes et le chauffage solaire résidentiel

Cette chercheuse américano-hongroise a contribué à créer les panneaux solaires qui nous aident à nous chauffer où nous éclairer aujourd’hui. Son travail sur la collecte de l’énergie solaire thermique a permis de faire naître ces panneaux. C’est une pionnière de l’énergie propre. Au niveau écologique, ses recherches permettent d’envisager un avenir plus sain pour la planète.

>> À lire aussi : Découvrez pourquoi ces seins géants on été installés sur les toits de Londres

Bonus : Les femmes mésopotamiennes et la bière

Si vous imaginez que la bière est une affaire d’hommes, vous avez tout faux ! Ce sont les femmes mésopotamiennes qui ont découvert en premier le principe de fermentation qui permet de créer ce délicieux breuvage.  À l’époque, on donnait de la bière en offrande aux déesses de la fertilité et de la fécondité. Cette boisson était le symbole de l’abondance et de la féminité. Les célèbres brasseries lyonnaises Ninkasi tirent d’ailleurs leur nom d’une de ces déesses.

femmes bière

Pourquoi est-ce que ces femmes ne sont pas plus connues ?

Vous vous demandez sûrement pourquoi vous n’avez pas entendu parler de ces femmes plus tôt. Nous utilisons pourtant leurs inventions au quotidien. Sans Ada Lovelace, Hedy Lamarr ou Grace Hopper, la révolution numérique n’aurait jamais eu lieu. Toutes les autres ont à leur façon aidé les femmes à se libérer de la société patriarcale. En inventant des machines pour les remplacer dans leurs tâches quotidiennes comme la vaisselle, elles leur ont permis de consacrer plus de temps à leur travail. Mais pourquoi ne sont-elles pas plus connues ? Certaines fois, comme pour Ada Lovelace, ce sont des hommes qui ont repris leurs travaux en « oubliant » de les citer. D’autres fois, c’est la société qui a préféré les oublier pour ne retenir que les noms de leurs collègues masculins. Et si demain, à côté des rues Louis Pasteur ou Nikola Tesla, on trouvait une rue Katie Bouman ?

>> À lire aussi : Médecine, la première greffe d’utérus réalisée en France

 

En savoir plus sur : - - -

Publié par Constance le 25 Avr 2019
 
0