Votre première fois vous a déçu ? C’est une bonne nouvelle selon la science


Il est très courant que la première fois avec un nouveau partenaire sexuelle soit décevante, alors au lieu d’essayer de se maudire ou de penser qu’on est (ou que votre partenaire) n’est pas « un bon coup », essayons de comprendre.

 

Pour commencer, il est tout à fait normal que les rapports sexuels avec un nouveau partenaire suscitent insécurités et craintes. Qu’est ce que mon partenaire préfère ? Comment se comporte-t-il sous la couette ? Va-t-il me satisfaire ? Me répugner ? Tant de questions qui se soldent par l’expérience elle-même. Rassurez-vous, une première expérience sexuelle désastreuse avec un nouveau partenaire n’indique pas nécessairement une relation vouée à l’échec, souvent c’est même le contraire.

La première fois « nulle » ne refroidit pas pour autant

Selon une étude américaine menée par OnePoll en collaboration avec Pure Romance, l’échec de la première fois installerait une curiosité qui encouragerait la récidive. Elle se base sur le témoignage de 2000 américains : 48% ont avoué avoir eu du mal à atteindre l’orgasme (et même ne pas l’avoir atteint du tout) avec un nouveau partenaire mais 69% de ceux-ci ont confirmé qu’ils ressentaient quand même l’excitation de recommencer.

 

La déception serait plus fréquente et plus forte chez les femmes, car ne l’oublions pas, le vagin n’est pas automatiquement prêt à ressentir du plaisir dès les premiers rapports, il prend plus de temps à se « réveiller ». Le vagin doit être stimulé pour être plus réceptif, donc oui… plus vous faites l’amour plus vous aurez de sensations, ce qui explique l’envie de recommencer même quand c’est désastreux.

 

Pourquoi c’est nul ?

Votre position psychologique compte aussi beaucoup quant aux attentes d’un premier rapport. Le stress de se dévoiler et l’inconnu sont très souvent à l’origine d’une expérience « ratée », car le corps ne vivra pas pleinement ses émotions.

 

De plus, se mettre la pression n’apportera rien de bon à une relation sexuelle car vous ne serez pas vous même et interférez ainsi une éventuelle compatibilité sexuelle avec votre partenaire. Cette étude indique aussi que 48% des personnes interrogées aime apporter des « jouets sexuels » pour pimenter cette première fois et détendre l’atmosphère au maximum.

Publié par Inès Arrom le 13 Mai 2018