APL : 600 000 foyers pourraient ne plus toucher l’aide au logement !

Coup dur pour 600 000 foyers français, puisqu’ils pourraient perdre les APL, et ce à cause d’une réforme qui change tous les calculs de l’aide au logement. Ce changement était initialement prévu pour le 1er janvier 2020, mais repoussé au 1er avril pour des « raisons techniques » .

À lire aussi : APL : une grosse baisse en début d’année inquiète beaucoup d’allocataires

600 000 foyers ne toucheront plus les APL

Pour économiser 1,2 milliard d’euros, le gouvernement a décidé de modifier le mode de calcul des aides personnalisées au logement, communément appelé APL. Initialement prévu le 1er janvier, l’application officielle est prévue pour le 1er avril 2020. Le gouvernement estime que 600 000 foyers pourraient perdre cette allocation. La cause : le mode de calcul ne sera plus du tout le même. En effet, au lieu de calculer les revenus perçus en 2018, les aides seront calculées sur la base des ressources à partir des 12 derniers mois glissants.

Le site de la CAF a expliqué ce choix « pour mieux s’adapter à votre situation » . Cette réforme sera aussi appliquée sur l’allocation de logement familial, aussi appelée ALF, et sur l’allocation de logement social – ALS – . Le décret parut au Journal officiel décrit ce nouveau système comme étant des  calculs d’ « APL en temps réel » . Par conséquent, à partir du 5 mai – ce qui correspondra aux APL d’avril-  , 1,2 million de foyers verront leurs APL diminuer, et 600.000 ne devraient plus les toucher. Selon Le Progrès, si vous êtes étudiant, et que vous ne touchez pas de revenu, cette réforme ne vous concerne pas.

Un nouveau coup dur après une baisse d’APL

De nombreux internautes s’étaient plaints d’une baisse d’APL. Selon eux, cette chute serait due à cause de la future réforme des retraites. « J’ai été étudiant de septembre 2014 à août 2019 en école d’ingénieur, aucun revenu pendant cette période mis à part des stages ou job d’été (insuffisants pour dépasser les plafonds). J’ai été embauché en CDI en août 2019 (annuel brut de 31 500) et ne reçois donc un salaire que depuis cette date. Je suis bénéficiaire des APL depuis le début de mes études. Lorsque j’ai transmis à la CAF mon nouveau statut de salarié en août, mes APL ont été recalculées à 270 euros par mois, que j’ai touchés jusqu’à fin décembre. Début janvier, j’ai reçu un courrier de la CAF me signifiant qu’après consultation de mon salaire, je n’avais plus droit aux prestations » avait livré un lecteur de Libération. Une situation qui risque de ne pas s’arranger avec ce nouveau mode de calcul.

À lire aussi : Taxe foncière multipliée par 5 ou 7 ? Cette explosion du montant qui inquiète les Français

En savoir plus sur : - -

Publié par Alexis le 14 Fév 2020
0